À quoi t’as joué en… #18, Juin 2021

Un mois de Juin un peu compliqué entre anniversaires, poupon ne se couchant qu’à des heures très tardives, et traduction. Une certaine lassitude quant aux jeux courts n’a pas non plus aidé à engranger les parties. Si je n’y ai pas touché, j’ai bien reçu l’exemplaire traducteur de Dune : Imperium. Saura-t-il me faire oublier le dur travail mené dessus et la pose d’ouvrier au centre de sa mécanique ? Peut-être le saurez-vous un jour.

P1090277
Il est toujours appréciable de voir son nom figurer dans les crédits.

The Isle of Cats

Une partie

Je tente de nouveaux modules de leçons et ajoute les cartes de l’une des extensions, jouant en difficile, en solo. La partie commence bien avec un panier permanent, beaucoup de trésors, mais peu de leçons, avant que je ne pioche plus que des leçons et peu d’autres cartes, ne me permettant pas de rattraper mon adversaire. Prévisible après l’implémentation des nouveaux modules nécessitant un mélange plus approfondi, mais néanmoins regrettable, je perds 52 contre 91, tout de même.

Food Chain Island

Une partie

N’ayant pas été particulièrement emballé par le jeu de base, j’y ajoute un animal aérien et pioche aléatoirement les animaux marins, et pour une fois, je perds. Mais je me demande aussi pourquoi je joue tant le jeu me laisse froid, peu inspiré, le tout abstrait… Bref, comme pour la majorité des autres jeux Button Shy, je me questionne quant à l’existence d’un jeu qui ressemble plus à un défi auto-lancé par l’auteur qu’à un ajout ludique réel. Plat, artificiel, je ne suis résolument pas convaincu, comme avec Ragemore et Ugly Gryphon Inn, du même auteur. S’affine davantage comme le bon vain que le bon vin.

D-Day Dice (Second Edition)

Une partie

Je reprends du service avec l’équipe promotionnelle Patriots sur la map Dog Red, que j’arpente après avoir fait débarquer mon bateau avec le module Way to Hell. Je fais une bourde au moment de l’acquisition du véhicule, que je pense gratuit, réussis ma mission spéciale nécessitant de sacrifier 4 objets de valeurs bien précises, et engrange des tonnes et des tonnes de ressources. La mise en place devient bien trop longue avec les différents modules, mais la partie, bien que facile, reste toujours aussi plaisante. Je m’en sors avec rien moins que 57 points d’objet, tout de même, grâce notamment à trois bonus Dead Man’s Chest. J’apprécie qu’il soit possible de négliger l’escalade sur cette carte.

Cantaloop: Book 1 – Breaking into Prison

Une partie

Je termine enfin l’aventure, qui confirme le ressenti global, initialement bon puis de plus en plus décevant, avec un final clairement bâclé. Chronique à suivre.

Horreur à Arkham : le jeu de cartes

Deux parties

Rex et Zoey continuent à arpenter les rues d’Innsmouth. Dans La Disparition d’Elina Harper, je parviens à suffisamment réduire les possibilités pour deviner et le coupable et le lieu, puis à résoudre l’enquête, mais non sans me tromper sur un point de règles qui m’aurait fait perdre. Zoey n’en écope pas moins de deux traumatismes mentaux. Dans Mouillés Jusqu’au Cou, Zoey parvient à se défaire d’une myriade d’ennemis grâce à sa machette, néanmoins mise à mal lorsqu’elle se retrouve engagée avec 3 ennemis. Leur nombre est clairement trop élevé à mon goût. Les investigateurs se rendent rapidement compte qu’à moins qu’ils ne souhaitent hériter de nouveaux traumatismes, il est préférable qu’ils mettent les voiles, et ont tout juste assez de points de santé restants pour abandonner, non sans avoir obtenu un des flashbacks les plus intéressants mécaniquement. Dur.

Apex Theropod Deck Building Game: Collected Edition

Trois parties

Je tente le match retour en jouant le Vélociraptor contre le T-Rex. La première partie est catastrophique, je n’ai aucun moyen de retirer des cartes de mon deck, et je me fais décimer lors de l’Extinction, en raison de ma main limitée à quatre cartes au lieu des habituelles six, mécanique que, soyons francs, j’abhorre. Sur la deuxième tentative, je corrige le tir et joue la partie parfaite, détruisant à tour de bras, éliminant tous mes Hatchlings lors de l’événement Météore, et perdant tour 1 suite à la main de quatre cartes de l’Extinction… Trop fun. Insatisfait de l’injustice de la mécanique, je l’ignore, défausse ma main et pioche six cartes. Grâce au mot-clef Inflitrate je parviens à endommager le boss même si je n’ai pas suffisamment de points d’attaque pour l’endommager autrement, puis m’infiltre une deuxième fois et termine mon adversaire avec 39 points.
Je m’essaie ensuite au Sarcophanagax contre le Titanoceratops. J’apprécie de pouvoir me placer en embuscade sans déclencher d’alerte, mais cela n’est malheureusement d’aucune utilité contre le boss puisque l’embuscade ne fonctionne pas contre eux. J’accumule les afflictions en raison des minions et des proies et suis bien en peine d’accumuler suffisamment de points de dégâts pour ne serait-ce qu’endommager le boss. Je perds rapidement.
Malheureusement, entre une mise en place extrêmement longue et la part très, très importante de l’aléatoire, notamment au moment des événements Météore et Extinction, le jeu perd de sa superbe et me convainc de moins en moins. Heureusement une errata officielle permet-elle de nouveau de jouer les cartes Evolve lors des combats de boss, motivant davantage à essayer des cartes non-destructives. A voir si l’impression perdure ou si le jeu regagne en intérêt par la suite.

Warfighter: The Tactical Special Forces Card Game

Quatre parties

Je tente à nouveau le soldat Canadien Ennis, cette fois en accentuant davantage l’utilisation d’une arme à feu, et en Corée du Nord avec Get Wet/Large Bridge. Une mission courte qui, une fois de plus, confirme mon impression qu’une mauvaise pioche rend à n’importe quel moment de la partie la mission totalement impossible. Je me retrouve bloqué plusieurs fois à lancer Reload sur Reload, bien qu’en ne lançant qu’un dé, et me fais submerger d’adversaires sans pouvoir réagir, passant mes tours à recharger et à retirer les jetons Suppress. Passionnant.
L’ajout de nouvelles cartes Action dans le deck ne facilite pas l’obtention de cartes nécessaires au moment idoines, comme je le craignais, et je continue à penser que les missions longues, bien plus rares, rendent le jeu plus stratégique et moins aléatoire.
Une session assez déplaisante faisant la part belle aux lancers de dés miteux et à une impression d’impuissance totale.

Tiny Ninjas Heroes

Quatre parties

Une partie à deux joueurs où je me retrouve rapidement à faire n’importe quoi pour cause de bébé malicieux. Je me focalise sur les ninjas de mon adversaire qui, lui, se concentre sur mon héros. Nous jouons Légende contre Chat et il est assez rapidement clair que Légende est très faible comparé au félin, dont les attaques sont gratuites, et qui peut occasionnellement réduire les attaques adverses d’un dégât, tout en gagnant un point de mouvement supplémentaire par tour, quand Légende n’est jamais qu’un Solo dont l’attaque coût un point d’énergie… Et c’est tout. Point de vue équilibrage, c’est un raté total.
En solo, j’abandonne Légende et me concentre sur Chat, qui me permet de réaliser un très bon score grâce à son endurance. Je tente ensuite Vampire, alléché par sa capacité à regagner des points de vie, ce qu’il fait sans toutefois me permettre de réaliser un aussi beau score que Chat. Alien me réussit davantage.
Si je trouve que l’on a rapidement fait le tour des héros dont le potentiel est relativement limité en solo, j’apprécie beaucoup le format “vagues” du jeu, même si j’aurais sans doute préféré qu’il s’agisse réellement de vagues comme entendu dans le jeu vidéo, plutôt que d’avoir systématiquement quatre adversaires en jeu. Assez différent de ce qui existe sur le marché pour se démarquer, le jeu oblige à bien réfléchir pour optimiser son score. On regrette cependant que le gain d’énergie ne soit pas automatique, comme dans le mode deux joueurs, rendant les parties un peu trop tendues à mon goût.

Aeon’s End

Quatre parties

Deux parties contre Experiment 153, en contrôlant trois personnages et en utilisant la carte Blitz. Je gère très mal les mandibules à la première partie et me fais rapidement engloutir. Aucun souci, je suis en faute. Je joue la partie parfaite à la deuxième tentative : Mazra détruit totalement son deck de départ, renvoie en masse ses sorts depuis sa défausse, soigne à tours de bras, et les personnages empêchent les cartes Pouvoir de se résoudre. Je suis à deux PV de la victoire, les personnages sont tous à neuf PV. Je pioche la carte Blitz, et subis d’un seul coup 42 points de dégâts et perds la partie.
Equilibré.
Pour les deux dernières parties, sachant que je n’ai pas du tout apprécié la Némésis lors des phases de test, je redonne néanmoins sa chance à Fungal Mesh. Comme attendu et sans rentrer trop dans le détail pour cause de spoilers, la Némésis est absolument injouable : la perte de tempo est monumentale, l’avalanche de dégâts insurmontable, les minions stagnent puisque je n’ai plus de sort, leurs effets s’accumulent et détruisent ma main en sus de la punition des effets Unleash, bref deux parties pendant lesquelles strictement rien n’est faisable, les tours passent et le joueur ne peut effectuer aucune action.
S’il était besoin d’un rappel qu’il n’est pas utile de continuer à investir dans la licence, il est bien présent : l’équilibrage est plus que douteux sur les dernières vagues. S’il en faut pour tous les goûts, Fungal Mesh n’est certainement pas au mien. Quant à Blitz, c’était un risque à prendre, mais la défaite essuyée n’a aucun sens, même avec une variante augmentant la difficulté du jeu.

Railroad Ink Challenge

Cinq parties

P1090270

Je tente en solo les extensions suivantes :
Canyon. 79 points. L’extension n’apporte pas la tension d’un Rivière ou Lacs, et me laisse assez indifférent. Forgettable.
Street Lamps. 72 points. Déjà plus intéressante de par l’accent qu’elle met sur les routes au détriment des voies ferrées, le placement des lampes est important et l’interaction avec les routes spéciales stimulante, obligeant à réfléchir en amont et à attendre le bon moment pour dessiner ces dernières. Déjà nettement plus mémorable, sans être exceptionnelle.
Alien Farmers. 93 points. Relativement similaire à Street Lamps de par le fait qu’elle encourage à bien aligner les moutons et les extraterrestres, l’extension ne me subjugue pas non plus. Sans doute jouée trop proche de la précédente au vu de ses points communs.
Rainbow. 75 points. Je pense mal interpréter les arcs-en-ciel. L’extension se prête peu au solo puisque le nuage pluvieux doit être dessiné chez les voisins, et est assez quelconque. J’utilise beaucoup les relances et j’imagine que le fait de pouvoir construire un énorme réseau sans se soucier des connexions en stimulera certains.
Lave. 76 points. L’extension la plus intéressante du lot puisqu’elle oblige à repenser complètement son approche en raison du caractère destructeur de la lave et de la possibilité de dessiner de nouveaux volcans capables de rapporter assez rapidement énormément de points. La relance est très bienvenue. Remplir les objectifs est délicat, je ne parviens pas à faire celui lié à la lave, qui me demande d’entourer totalement un volcan par une route unique.

Agropolis

Cinq parties

J’interprète mal Count Your Chicken sur les quatre premières parties : Big Country/Count Your Chicken/Cornercopia et perds considérablement. Forcément puisqu’au lieu d’une perte de quatre points si je ne remplis pas l’objectif, je m’en fais perdre quatre par poulet qui ne remplit pas l’objectif. Brutal.
Après avoir relu la règle, je gagne ma dernière partie, même contre la Feed Fee, avec 26 points contre 25.

Reading the card, EXPLAINS the card.

Et toi, à quoi t’as joué en Mai 2021 ? Viens nous en parler ici.

5 comments

  1. Moi j’ai joué à Cloudspire et Imperium : Classic (Et les deux sont top de chez top)
    :p
    J’ai enfin testé village (“Villagers”) à plusieurs aussi. C’est moins nul que ce que je pensais… En y jouant plusieurs parties à mon avis y a moyen qu’une fois l’appréhension du flot du jeu faites de pouvoir combotter…
    (En solo j’avais vraiment pas accroché)

    Et des tonnes de Spirit Island et Gloomhaven sur Steam :p

    Liked by 1 person

  2. pas mal de test. Il me tarde de jouer à Dune Imperium, même si visuellement il ne me séduit pas.
    J’ai également joué à Dday Dice, et Horreur à ARkham JCE, sur la campagne d’Innsmouth/ Malheureusement, Silas est mort au 7° scénario….

    Liked by 1 person

  3. Concernant Apex Theropod je ne comprend pas pourquoi tu dis que les cartes en embuscade ne marche pas contre le boss ? Au contraire tu peut utiliser tout ou partie des cartes embuscades pour parvenir plus facilement au total de dégâts nécessaire pour blesser le boss. Tu connais Baseball Highlights en deckbuilding ? C’est un excellent jeu

    Like

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s