À quoi t’as joué en… #15, Mars 2021

Un mois un peu compliqué pour le Comboteur Fou, surtout en fin de mois, puisqu’il a fallu jongler entre la traduction de Maeshowe, celle de l’appli et de la FAQ de Dune: Imperium, prendre du retard sur celle de Tiny Ninjas: Heroes, le tout avec un bébé souffrant d’une rhinite et d’une bronchite et les impondérables du boulot “de jour”. Cela sans compter sur des mesures gouvernementales douteuses et l’attrait de la chaleur extérieure. L’on note également la sortie des extensions de Monster Train et The Binding of Isaac, auxquelles je parviens à jeter un œil rapide, et de la version digitale de Tanto Cuore, qu’il fait plaisir de pouvoir enfin jouer un peu (mais je ne compte jamais les parties digitales dans mon total).
D’où le retard de parution de cet article, dont vous me voyez navré.
Assez peu de parties, par conséquent. Mais quid de la qualité?

Sprawlopolis

Une partie

 

P1080631
Mais que fait la polis ?

Afin de répondre au questionnement d’un membre de BGG, je tente la configuration 10/11/15 et constate qu’elle est effectivement assez délicate, elle se prête peu aux grandes zones offrant des masses de points et récompense davantage les échiquiers. Le placement des zones oranges est primordial puisqu’elles doivent être entourées de bleu et de gris pour maximiser leur rentabilité. Cela me rappelle combien j’ai hâte de mettre la fin sur la suite de cette petite pépite. Je viens en attendant de recevoir Food Chain Island et Ugly Gryphon Inn, donc attendez-vous à les voir mentionnés le mois prochain.

Gang de Castors

Une partie Découverte !

Quatre joueurs. Honnêtement, avec quatre enfants qui courent dans tous les sens, je n’ai absolument rien compris ni aux règles ni à la partie. Mais cela ne m’a pas semblé fantastiquement intéressant non plus. Un autre joueur, n’y comprenant pas davantage, a choisi de mettre fin à la partie, mais n’a pas gagné pour autant.

Le Signe des Anciens

Une partie

Je tente une nouvelle fois l’extension Présages de Glace, cette fois contre Abhoth. Une nouvelle fois, le résultat est assez désastreux : je génère cinq monstres en une seule phase horloge, tout le monde se fait dévorer par un effet de carte Autre Monde, je gagne puis perds dans la seconde un allié sur un effet tempête… Bref, l’extension peine toujours à convaincre, et le ratio maintenance/décision commence à se rapprocher de Sentinels of the Multiverse, ce qui est tout sauf une bonne chose.

Edge of Darkness

Une partie

En facile, en utilisant le tale 2-4 et les pouvoirs de guilde. Les menaces attaquent en masse et l’IA se défend très mal quand je parviens à me constituer une défense convenable, ainsi qu’à entraîner quelques agents, et surtout à obtenir l’allégeance d’un grand nombre de cartes. Une partie qui semblait en premier lieu plus difficile qu’elle ne l’était réellement en raison du grand nombre de cubes menaces ajoutés à la tour. L’IA ne marque que 2 points en défense, du jamais vu jusqu’alors !

Songbirds

Deux parties

Trois joueurs, je perds les deux parties mais à peu de choses près. Pour chacune, je suis très proche de la victoire mais elle m’échappe car chacune des deux cartes qu’il m’est possible de jouer fait pencher la balance en faveur d’un autre joueur. Les premiers tours sont toujours aussi délicats puisqu’on ne sait pas vraiment quoi jouer ni dans quelle direction se lancer, surtout si l’on est premier joueur. J’ai hâte de tester à quatre joueurs, avec les oiseaux spéciaux qui commencent la partie au milieu du tableau et récompensent ou punissent des lignes supplémentaires !

Aeon’s End

Deux parties

J’affronte à nouveau Burning Kor avec la configuration de Janvier, soit Mist et Nook. La première fois en utilisant Xaxos: Outcasts, qui me whiff constamment entre les doigts, et la défaite est cuisante (si j’ose dire). La seconde partie je n’utilise jamais Xaxos et me concentre sur les pouvoirs de mes personnages, ce qui me permet des tours héroïques au cours desquels j’éteins 8 flames d’un seul sort, et le tour final voit Mist déclencher sa capacité pour infliger rien moins que 18 dégâts à la Némésis, la couchant d’une traite. Cela confirme mon impression de Xaxos, qui, pour paraphraser mon ami Stidjen, transforme tous les mages en Quillius. Je reste toujours peu convaincu par le Kor, dont j’apprécie qu’il ajoute une dimension de déplacement physique mais qui ne fait qu’effleurer la surface à mon avis. Espérons qu’une future itération apportera davantage de profondeur à l’utilisation d’un plateau-carte.

Micro City (2nd Edition)

Trois parties

Une fois n’est pas coutume, je perds une partie ! Et même deux ! Je joue en difficile avec la mini-extension Jardins et l’Opéra de Sydney, et n’ai pas beaucoup de chance sur les lancers de dés. Heureusement, je remporte la dernière partie, notamment en obtenant exactement le résultat qu’il me fallait sur le dernier lancer pour déclencher les capacités opportunes et construire les dernières étapes du bâtiment.
Un jeu qui se prête relativement bien à la pause de midi une fois de plus, et qui commence enfin à me plaire.

Horreur à Arkham : le jeu de cartes

Quatre parties

P1080731
Matériel d’exception pour scénario pas exceptionnels.

Nathaniel et Preston continuent leurs aventures dans le monde des rêves et le cycle continue à me barber comme jamais auparavant. Ma déveine est monumentale et je continue à avoir en tout dernier lieu celui dont j’ai besoin suite à un mélange aléatoire, je montre donc mon majeur au jeu pour gagner quand même parce qu’au bout d’un moment ça saoule. Pour le dernier scénario, une hécatombe de fatalités apparaît sans aucun recours, les intrigues avancent tous les deux tours et je n’ai pas le temps de confronter le boss. Bref, les Dévoreurs de Rêves persistent à vouloir être la plus mauvaise extension de la licence, qu’il s’agisse de la campagne A ou de la B, et Nathaniel renforce mon impression d’un personnage unidimensionnel incapable de tenir la distance comme les autres Gardiens. Son gimmick lui permet certes de cogner très fort, mais terrasser des araignées à coups d’uppercuts n’est pas très malin et il s’essouffle très rapidement puisque reposant sur des cartes à utilisation unique, surtout sur une campagne faisant à ce point la part belle au combat, ce qui, du reste, n’est pas le point fort du jeu et ne me passionne pas. Preston, en revanche, est un monstre, très plaisant à jouer.
S’ensuit un démarrage de La Conspiration d’Innsmouth, en Standard, avec Sœur Mary et Père Mateo, dont l’idée est de remplir le sac chaos de jetons Bénédiction. Ce qui marche bien mais marcherait mieux s’il m’arrivait de les piocher quand j’en ai injecté 10. Côté scénario, Le Gouffre du Désespoir est  assez anecdotique. Je pioche des nuées d’ennemis, et Mary est bien en peine de les vaincre ; les dégâts automatiques finissent par avoir raison d’elle. Dommage car j’ai récupéré toutes les clefs. Les effets des flashbacks sont plutôt intéressants, le scénario un peu moins. La Disparition d’Elina Harper est un peu plus sympathique, rappelant Les Masques de Minuit. Bien sûr, ayant le choix entre deux réponses totalement aléatoires en fin de partie, je donne la mauvaise, et me retrouve par conséquent forcé à abandonner sans avoir vu la troisième partie du scénario. Que voilà une décision douteuse de la part des développeurs. Là non plus, le scénario n’est pas particulièrement remarquable, mais il reste meilleur que le précédent. Le niveau d’écriture ne s’est pas beaucoup amélioré depuis le désastreux Dévoreurs, nous restons sur un cycle verbeux, et la temporalité est… Particulière. À suivre.

Apex Theropod

Quatre parties – Nouveau jeu !

P1080728
The forecast is dinosaurs with a chance of meteor rain.

Je tente une partie avec les Tyrannosaures en facile, que je remporte contre le Deinonychus, puis avec l’Acrocanthosaurus qui se fait démolir par l’Allosaure, les valeurs étant trop élevées pour que je puisse lutter. Je me rends compte que je ne suis pas obligé de dépenser les points de mes victimes le tour où je les vaincs, ce qui change la donne. Je tente alors la même espèce contre le Mapusaurus, essuie une défaite, puis une victoire malgré un démarrage assez brutal et un météore qui détruit mes meilleures cartes. Je finis avec un deck extrêmement petit et contenant très exactement le nombre de dégâts requis pour infliger une blessure au boss, que je tue en une seule attaque. 33 points.
Un jeu très, très aléatoire et plutôt long à mettre en place, mais qui se joue rapidement et permet un bon contrôle sur le deck. Ma première impression est positive, reste à voir ce que cela donne sur le long-terme.

L’Expédition Perdue

Cinq parties

P1080673
Une photo d’un long discours.

Je vois difficilement comment gagner la partie, ou comment influencer quoi que ce soit, mais je progresse, arrivant d’abord à la sixième puis à la septième carte. Un jeu bien trop aléatoire, mais il semblerait que les modules d’extension le rendent plus gérable pour le joueur solo. Mélanger des cartes au format tarot est franchement pénible, et l’expédition est perdue au bas de mes priorités pour les parties futures.

Et toi, à quoi t’as joué en Mars 2021 ? Viens nous en parler ici.


6 comments

  1. Merci pour tes CR.

    J’ai acheté les 3 extensions Présage mais n’ai essayé que Profondeurs pour l’instant, que j’ai bien aimé. J’ai lu que Glaces était la plus difficile, à voir 🙂

    Pour Aeon’s End, j’ai la boîte de base et les 4 petites extensions. J’ai fais l’impasse sur Guerre Éternelle mais j’attends New Age en VF (ou Outcasts ? Je ne sais pas trop encore) !

    Liked by 1 person

    • Le temps qu’elles soient traduites tu auras sûrement fait ta propre opinion 🙂 Je recommanderai plutôt New Age que Outcasts, personnellement, ne trouvant pas cette dernière très intéressante, mais les Némésis sont peut-être un peu plus originales que dans New Age. Par contre je trouve les mages moins intéressants. A ce stade, les cartes joueur ne sont plus un facteur et elles ne sont plus inspirées. Du moins à mon avis. De ce point de vue, Legacy et Legacy of Gravehold seront plus recommandables. Peut-être que tu trouveras ton bonheur avec Buried Secrets de ce côté.

      Like

      • Je vais éviter les Legacy. Mais je suis tes analyses vu les échos que j’ai sur Guerre Éternelle qui sont sur la même longueur d’onde que toi 🙂

        Donc pour les Némésis il vaut mieux Outcast, et pour les Mages, New Âge. Je vais analyser ça !

        Like

  2. I would just like to say thank you for your Aeon’s End plays on BoardGameGeek! I love your descriptions, the mages you use, and the market cards you use. Please continue doing those! I set up my games exactly as you describe and it’s a lot of fun.

    Liked by 1 person

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s