Top 10 des jeux à parcourir en solitaire.

Pas encore de top 10 sur le Comboteur Fou. En effet, ce n’est pas un format que j’apprécie et j’y vois du journalisme creux et gratuit dont l’intérêt m’échappe, si ce n’est de faire mousser le chroniqueur.

Que voilà une drôle d’introduction, donc, pour un Top 10 !

Oui, mais voilà. Certains d’entre vous apprécient de voir du contenu solitaire sur ce site, et l’optique reste de faire découvrir en France des jeux qui n’auraient pas une énorme visibilité, mais aussi de se démarquer des avis et des listes toujours unanimes que l’on peut croiser sur les différents blogs.

Sans plus attendre, donc, je vous présente la très originale liste des 10 jeux solitaires que le Comboteur Fou apprécie et estime le plus, et puissiez-vous y trouver votre bonheur ! Certains ne sont pas encore chroniqués, mais cela viendra peut-être.

Spoiler : Mage Knight n’est pas numéro 1 ! Et CA, c’est original !

10 – Dark Dealings

Dark Dealings propose un puzzle dans lequel vous devez évaluer les risques et les conséquences lorsque vous draftez vos héros et les défenses qui les accompagnent, puis mettre votre stratégie et surtout votre mémoire à l’épreuve au moment où vous tentez de vaincre les huit héros que vous avez choisi d’affronter.

Rapide à mettre en place et à jouer, il est aisé de se lancer dans deux ou trois parties à la pause de midi, mais ardu de venir à bout de la petite armée que vous envoient les villageois. La rejouabilité est au rendez-vous puisque vous n’aurez jamais la même configuration de héros/défenses. Et les extensions sont extrêmement bienvenues, surtout les Overlords qui vous permettent toutes sortes de facéties.

La seconde édition propose des règles plus faciles avec lesquelles vous ne perdez plus si vous ne parvenez pas à vaincre un héros, mais comptez le nombre de héros vaincus et tentez par la suite de battre votre meilleur score. Mais les vrais seigneurs du mal, eux, resteront sur le mode hardcore et ne seront pas satisfaits à moins de vaincre leurs 8 trouble-fêtes

09 – Horreur à Arkham : le jeu de cartes

La seule raison pour laquelle Horreur à Arkham ne figure pas plus haut dans la liste est qu’il est a été acquis pour être joué à deux, et non seul, et que je ne souhaite pas découvrir en solo les nouveaux scénarios.

Embarquez dans une campagne de terreur avec un ou deux investigateurs dans la ville d’Arkham, et au-delà, alors que de sombres événements vous mettrons aux prises avec des créatures inimaginables qui mettront à mal votre corps et votre esprit.

Horreur à Arkham vous promet des heures d’amusement alors que vous construirez votre ou vos paquets à partir de votre collection, puis affronterez un à un les scénarios des trois campagnes actuellement disponibles (nuit de la zélatrice, héritage de Dunwhich, route de Carcosa). Entre chaque scénario et quelle que soit la conclusion atteinte, vous pourrez dépenser vos points d’expérience pour améliorer ou échanger les cartes de votre paquet, devenant plus puissant à mesure que les événements se corsent. Si tant est que votre investigateur ne meure pas ou ne devienne pas dément.

Horreur à Arkham vous demandera de vous investir profondément dans le jeu et mettra au défi votre stratégie dans un système de tests de compétence passionnant où chaque action sera l’occasion de peser les risques et les conséquences des répercussions.

08 – Hostage Negotiator

Vous seul pouvez sauver les otages retenus par le dément avec lequel vous allez converser, tentant de le calmer, de le raisonner, puis de le convaincre de relâcher ses otages avant que de se rendre. Si la situation ne s’améliore pas, c’est à vous qu’il incombera de donner aux snipers qui le tiennent en joue l’ordre de tirer.

Un thème sombre retranscrit avec brio dans les cartes dont les résultats dépendront de votre lancer de dés, Hostage Negotiator est un jeu très aléatoire où vos ferez de votre mieux pour amoindrir les risques de chaque carte jouée. Rapide, le jeu donne toujours envie de tenter une nouvelle fois sa chance et la pléthore de contenu que les extensions apportent permet de vivre des expériences différentes à chaque partie. Le jeu est suffisamment rapide pour que la forte part d’aléatoire ne rebute pas.

Si l’on parvient à rentrer dans les textes d’ambiance, aidé du nom des cartes, il est facile de se mettre dans la peau de son personnage, et déplacer un meeple otage vers la zone des otages tués fait toujours ressentir un pincement au cœur.

Bonne nouvelle pour les  francophones, j’ai appris par l’auteur qu’une version française est en cours de développement !

07 – Unbroken

Laissé pour mort par les monstres lors de votre dernière expédition, vous avez toujours eu plus de chance que vos compagnons, massacrés. Rassemblant vos dernières forces, vous titubez vers le responsable de cette boucherie. Hors de question de fuir sans venger vos camarades tombés.

Au cours de 4 manches, vous aller gérer vos ressources, construire des armes, et tenter d’étriper quatre monstres à la difficulté croissante. Mais attention à ne pas mourir de faim après avoir tué votre proie ! Vous disposez d’un temps limité alors que vous explorez les environs pour rassembler du bois, du metal, de la nourriture ou des trésors, et reconstituez vos forces et votre esprit afin de pouvoir utiliser au mieux les armes de fortune que vous aurez construit. Prenez trop de temps et vous serez pris en ambuscade par l’un des 6 monstres disponible pour chaque manche.

Un système de jeu simple et passionnant à la difficulté ahurissante, Unbroken est actuellement en phase de playtest avant d’être lancé sur Kickstarter en 2018. Les fichiers sont disponibles ici.

06 – A4 Quest

Deux feuilles de papier et six dés, il ne vous en faudra pas plus pour vous lancer dans la très réussie aventure A4 Quest.

A chaque tour, vous avancerez dans le donjon et aurez à faire un choix, entre chasse, combat, aventure, ou trésor. Chaque action vous coûtera un dé, dont le résultat influencera bien entendu ce que vous obtiendrez. Reposez-vous au bon moment pour réapprovisionner votre stock de dés et optimiser vos chances d’accumuler de l’expérience en combattant des monstres sans trépasser sous leurs coups. Mais n’oubliez pas de chasser, car se reposer demande de manger, et entreprendre une action sans dé disponible vous coûtera un point de vie !

Fort de trois aventures et de trois héros au graphisme magnifique, A4 Quest propose un jeu rapide et facile à comprendre qui ne prend pas de place mais reste difficile et tactique !

Imprimez vos prochaines aventures ici.

05 – Onirim

Toujours magique, rapide et plaisant, Onirim vous propose de trouver les portes de vos rêves afin de vous en extraire avant d’être rattrapé par vos cauchemars.

Simple au premier abord, le jeu propose cependant de nombreux modules afin de corser l’aventure, et peut devenir un jeu plutôt complexe au nombreuses et riches décisions. Rapide à jouer, enchaîner les parties est un réel plaisir, et les illustrations plongent rapidement dans l’ambiance.

Le seul bémol est qu’il vous faudra fréquemment mélanger. Ne négligez pas les deux extensions promo si vous parvenez à mettre la main dessus, elles valent le coup !

04 – The 7th Continent

On rentre dans le lourd.

Explorez une île mystérieuse alors que vous tentez de lever la ou les malédictions qui pèsent sur vous. Mais attention, car chaque recoin, chaque animal, chaque plante, chaque décision peut se traduire par une blessure, voire par votre mort !

Gérez votre force vitale alors que vous pesez le pour et le contre de chaque décision tandis que vous déchiffrez les indices à votre disposition et vous plongez dans la beauté sauvage du Continent !

Les avantages majeurs du Continent sont de pouvoir adapter la durée de la session au temps dont vous disposez, qu’il s’agisse de dix minutes ou de deux heures, mais également la durée globale des malédictions, qui vous permet de vous investir dans l’aventure sur le long terme et vous donne envie de revenir prolonger votre expérience régulièrement ! Loin d’être exempt de tout défaut, le jeu reste une belle aventure à vivre solo à votre rythme.

03 – Sentinels of the Multiverse

C’est un jour comme les autres dans la vie d’une Sentinelle : rendez-vous sur Mars pour contrecarrer le plan démentiel de Baron Blade et l’empêcher de jeter la lune dans la Terre. Puis stoppez l’armée mutante de Dawn entre deux dinosaures sur l’île oubliée d’Insula Primalis.

Aussi complexe soit-il à jouer seul, Sentinels vous permet de vous familiariser avec trois à cinq héros par partie et vous autorise à optimiser vos configurations de la manière dont vous le souhaitez sans craindre qu’un autre joueur ne s’ennuie. Veillez juste à régulièrement vérifier les différents modificateurs et effets qui pourraient changer le résultat de vos actions.

La façon de jouer unique de chaque héros, le défi que représente chaque adversaire, la multitude d’extensions et de variantes disponibles font de Sentinels un jeu unique à la rejouabilité extrêmement élevée. Si la complexité importante et la langue anglaise peuvent rebuter, il serait dommage de s’y arrêter tant le jeu est profond, les options nombreuses et l’expérience gratifiante. Et question difficulté, il y en a littéralement pour tous les goûts.

02 – Kingdom Death: Monster

Etablissez votre campement, chassez des monstres terrifiants, et utilisez leurs organes pour forger des armes et équipements vous permettant de faire face aux dangers d’un monde dont vous ne connaissez rien, si ce n’est que chaque événement est l’occasion de tuer votre population de survivants !

Kingdom Death: Monster est probablement le projet le plus fou et le plus onéreux qui soit en matière de jeu de société. Unique, le jeu est extrêmement punitif, mais jouissif. En solo, la complexité des différentes fiches à tenir et des effets à suivre demande un peu de préparation, mais le dynamisme des combats, la richesse des phases de campement, l’impact de chaque décision, la narration des chasses et des rencontres, la durée de la campagne et la rejouabilité impressionnante en valent la peine.

La pléthore d’extensions vous donnera accès à de nouvelles campagnes, plus courtes ou plus longues, mais également à de nouvelles proies et donc à de nouveaux équipements. Si l’assemblage de miniatures vous fait peur, il est tout à fait possible d’utiliser n’importe quel jeton ou figurine pour les représenter. Vous aurez juste besoin d’orienter les monstres.

Le jeu de tous les excès, un des rares qui mérite vraiment le buzz qui l’entoure.

01 – Aeon’s End

Le monde tel qu’on le connaît n’existe plus et les quelques rescapés occupent aujourd’hui une ville troglodyte en proie aux attaques incessantes de monstres sans nom dont on ignore tout de l’origine.

Aeon’s End vous offre une rejouabilité incroyable grâce aux différents mages et adversaires, mais également au marché limité auquel vous avez accès à chaque partie. Seul, vous pourrez choisir de jouer entre un et quatre personnages, chaque configuration modifiant la difficulté et la façon d’appréhender le jeu. Chaque personnage dispose d’une configuration unique qui orientera la façon dont vous le jouez, tandis que les Némésis vous proposeront chacune un défi bien différent et une manière d’appréhender et de temporiser qui lui sera réellement propre.

Avec 112 parties au compteur, j’ai toujours pléthore de défis à relever en normal comme en Extinction, et je découvre à chaque partie de nouvelles interactions entre les mages et les cartes du marché.

Une rejouabilité incroyable pour le jeu qui a révolutionné le genre deckbuilding et rendu la majeure partie des jeux utilisant ce système obsolète à mes yeux.

Mentions honorables

Ces jeux n’ont pas été intégrés à la listes pour différentes raisons mais restent intéressants en solo et méritent d’être mentionnés.

Un jeu intéressant, Space Hulk: Death Angel requiert cependant trop de mise en place à mon goût, prend trop de place sur la table, et est trop injuste avec trois équipes, pour faire partie de mon top 10. Il n’est pas non plus rare de perdre avant d’avoir franchi le premier lieu.

Pour ces raisons, il n’est pas joué aussi souvent qu’il le pourrait, mais reste un très bon jeu solo.

Le format solo de Triplock, l’inutilité de la majeure partie de ses personnages pour le solo, et le fait que chaque module soit pensé en plusieurs pièces, fait qu’une partie solo du jeu n’est pas aussi rapide et fluide qu’elle le pourrait. Certaines salles sont également extrêmement aléatoires alors que le jeu reste orienté mémoire. Ne jamais obtenir la bonne action sur les dés est également frustrant.

Pour autant, l’expérience reste intéressante à l’occasion. Mais le jeu reste meilleur en un contre un car la rejouabilité du solo est plutôt faible.

Dark Souls: the Board Game est un jeu très inégal, mais si vous avez une après-midi à tuer, vous lancer dans l’aventure en contrôlant quatre personnage peut vous faire passer un très bon moment.

Avec un seul personnage, le jeu dépend trop du premier tirage de cartes équipement pour être intéressant, et vous serez soit trop faible, soit trop puissant pour que le défi en vaille la peine.

Le côté placement reste unique mais la répétition des rencontres pénible, et vous êtes vraiment encouragé à les répéter le maximum de fois autorisé.

Parfait pour voyager puisqu’il tient dans un sachet plastique, Limes est un jeu de pose de tuiles et d’ouvriers (à la Carcassonne) qui ne prend pas de place, se joue en 10 minutes, et vous propose de faire le meilleur score possible.

Le défi de dépasser 60 points est bien plus ardu qu’il n’y paraît et constitue une excellente raison d’enchaîner les parties.

Les premières parties de Vendredi sont éprouvantes mais une fois familiarisé avec les différents effets, vous n’aurez plus qu’à trouver la bonne stratégie puis à augmenter la difficulté pour continuer à faire de Vendredi un défi facilement transportable et jouable par exemple à la pause de midi.

Attention, format de cartes bizarre, pochettes difficiles à trouver.

Agent Decker propose une version très innovante du deckbuilding, reprise par la suite dans SUPERHOT The Card Game, de manière moins plaisante mais plus rejouable. Car c’est là le défaut majeur d’Agent Decker : les missions étant les mêmes d’une partie à l’autre, il est difficile de trouver un défi au jeu une fois que vous l’avez terminé une première fois. Le prochain Kickstarter devrait y remédier en proposant de nouvelles missions cependant.

Le logo d'en-tête représente la guilde solo de Boardgamegeek: 1 Player Guild

20 comments

  1. Intéressant, mais effectivement il manque Mage Knight, le meilleur jeu solo.
    Je sais pas si tu as joué à Gears of war mais il mérite mieux sa mention que Dark Souls.
    Quant à War Eternal, on attend toujours la VF…

    Like

  2. Je n’ai bien sûr mentionné que ce que j’ai personnellement essayé 🙂

    Je n’ai pas été impressionné par Mage Knight la fois où je l’ai testé. Trop alambiqué.
    Et quel intérêt de faire un top pour mettre Mage Knight en #1? 😉

    As-tu testé Dark Souls? Je n’ai pas testé Gears of War pour ma part.

    Like

  3. Je n’ai pas testé Dark Souls mais comme tu lui avais mis 1/10, y’avait peut-être d’autres jeux à mentionner.

    Like

  4. Good news. Encore qu’immersif n’est vraiment pas le terme que j’aurais utilisé pour le décrire.

    Pendant c’temps là ce qui arrive pour moi c’est le proto du stand-alone #3 ! C’est beau la France ^^

    Like

  5. En réponse à ton top proposé sur Kickstarter. 😉

    My top ten solo games would be:
    Aeon’s End.
    Unbroken.
    Hostage Negotiator.
    Page Quest/A4 Quest.
    Kingdom Death: Monster.
    Arkham Horror: the Card Game.
    Dark Dealings.
    Onirim.
    Sentinels of the Multiverse.
    (sigh) 7th Continent.

    Je découvre Le Comboteur Fou avec plaisir. J’en profite pour poursuivre ici ma demande de conseils concernant les jeux solo. Et j’arrêterai de polluer Unbroken, comme ça ! ^^

    Je vis actuellement à La Réunion.
    Je cherche un ou deux jeux solo en attendant Unbroken, pas trop longs (la petite famille prend du temps), pas trop d’aléatoire (j’aime bien que ma stratégie ait un rôle important dans ma réussite comme dans ma perte ^^), pas trop encombrants, pas à rallonge financière (le genre de jeux où il faut sans cesse acheter plus de contenu, mais je ne suis quand même pas contre une extension non plus), mais bon, ayant peu de temps de jeu, je vais mettre longtemps à faire le tour d’une boîte de base a priori.
    L’anglais ne me dérange pas trop, mais si je veux faire jouer d’autres personnes, ça peut être un plus d’avoir le jeu en français.

    Peut-être que l’attente de la version française d’Aeon’s End vaut le coup ? Histoire de voir si la qualité du matériel est différente… Tu en penses quoi ? Ce sera pareil ? Malgré les avis négatifs concernant ce point ?

    Unbroken est tout juste payé, plus qu’à attendre. ^^

    Hostage Negotiator a bonne presse. Pas trop d’aléatoire quand même ?

    Page Quest / A4 Quest, je ne connais pas, je vais voir ça sur le Comboteur Fou… 😉

    Pareil pour Kingdom Death: Monster, Dark Dealings, Onirim, Sentinels of the Multiverse.

    Horreur à Arkham a très bonne presse, a priori, on peut déjà bien s’amuser avec la boîte de base, c’est bien ça ? Sinon, tu conseilles un indispensable en plus ?

    Et pour The 7th Continent, ça ne sert à rien que je m’informe plus que ça, j’ai raté le dernier Kickstarter (et je viens de lire ton retour sur le jeu 😉 ).

    Encore merci à toi. 🙂

    Liked by 1 person

    • Merci pour ton commentaire Wykin 🙂

      Alors, je peux te conseiller Vendredi, un jeu de deckbuilding purement solitaire proposant quatre niveaux de difficulté et une dynamique assez unique qui a fait partie des jeux ayant inspiré Unbroken, mais qui est très difficile à appréhender au départ.

      Je recommande aussi chaudement Onirim qui n’est pas trop aléatoire puisque avec cinq cartes en main tu contrôles bien ta destinée et que les cartes clef offrent pas mal d’opportunités de défausser les cauchemars et de réorganiser le dessus de la pioche. Les extensions (incluses) permettent pas mal de contrôle aussi, et rajoutent en facilité et/ou en difficulté. Le seul inconvénient c’est qu’il faut beaucoup mélanger. Mais ça se joue aussi à deux 😛

      Hostage Negotiator a ce point qui peut gêner que la résolution des cartes se fait par les dés. Il n’est donc pas impossible d’enchaîner les ratages. Mais ce n’est pas pour autant qu’on a perdu. Les premières parties, d’apprentissage, sont très! dures. Mais une fois qu’on a compris la mécanique globale et qu’on n’oublie pas que les cartes peuvent être jouées face cachée, on ne perd quasiment plus jamais le jeu de base 🙂 J’ai eu du mal au départ, maintenant je recommande.

      Kingdom Death: Monster, à moins d’avoir 400€ et 60 heures devant toi je dirai oublie 🙂 Hyper aléatoire de prime abord, et l’apprentissage est très très long !

      Arkham Horror: the Card Game avec le jeu de base tu es bon pour une douzaine/vingtaine de parties je dirais. Mais je trouve qu’une deuxième boîte est quand même vraiment nécessaire. Par contre le jeu brille vraiment avec deux cycles complets donc ça reste un investissement à mon sens.

      Aeon’s End: il devrait s’agir de la seconde édition, avec un matériel grandement amélioré : cartes plus épaisses, brèches devenues des jetons, plateaux de joueur améliorés. Malheureusement, ils ne sont toujours pas vraiment plats et impossible à aplatir. Le reste du matériel est très bon. Apparemment certains ont des cartes mal coupées et ça les gêne. Impossible de savoir si tout ça sera aussi le cas en FR! Moi pour ma part, rien dans la deuxième édition n’entache le plaisir de jeu, car rien n’est catastrophique, au contraire. J’en suis vraiment satisfait en dehors des plateaux pas très plats. Tu peux attendre la version française, par contre combien de temps faudra-t-il attendre pour les versions suivantes!

      Sinon je te conseillerais chaleureusement Space Hulk: Death Angel (autre jeu qui a inspiré Unbroken)… Mais il est sauvagement aléatoire et vraiment très difficile 😛

      A4 n’a pas encore été chroniqué car j’attends la version physique que j’ai soutenue, mais il est disponible gratuitement sur BGG et ne demande d’imprimer que trois feuilles de papier… Et même pas de les découper 🙂 Tu peux boucler une partie en dix minutes. La mécanique d’allocation de dés est vraiment sympa et le jeu est plus profond qu’il n’en a l’air. Page Quest n’est disponible que sur Kickstarter. C’est un print and play, mais payant. Il se joue en campagne et est plus difficile qu’A4 Quest, mais j’aime beaucoup aussi 😛 Pour l’instant seul deux épisodes sont sortis sur les 6 (je crois).

      Like

      • Bon, Raz, je dois te faire une confession. ^^ Mage Knight me fait quand même de l’œil. 😀

        Je vais me procurer Vendredi, qui me tente bien, imprimer et tester A4 Quest dès que j’ai accès à une imprimante (j’ai récupéré les PDF), d’ici quelques jours, mais je pense quand même craquer pour Mage Knight.

        Why?

        Je crois que mes bons souvenirs de parties de Heroes of Might and Magic III avec mes frangins, qui durent des heures parce qu’on a choisi une carte XXL, y sont pour quelque chose ! Le thème, que j’ai pu apercevoir dans quelques vidéos m’attire beaucoup, et je ne suis pas sûr d’accrocher à Aeon’s End.
        Mais ça risque d’être plus difficile de le sortir du placard ! ^^

        J’ai assez peu joué aux cartes Magic plus jeune, et je n’avais pas accroché plus que ça. J’avais joué au début de leur arrivée en France, mais j’ai fini par décrocher. Et si le deck building est vraiment l’élément central du jeu, j’ai peur d’être déçu. Je vais tâcher d’y jouer quand je pourrais. Prochain forum du jeu dans la ville dans laquelle je vis, mi-juin.

        Pour Onirim, pour l’instant je le laisse un peu de côté, on verra si je peux l’essayer. Pas fan s’il faut mélanger toutes les deux minutes, mais bon… À voir.

        Ok pour Hostage Negociator. Ce qui m’a refroidi, c’est de lire énormément d’avis qui critiquent l’importance de la chance aux dés pour ce jeu. J’aime bien faire rouler les dés, mais pas forcément qu’ils déterminent ma réussite ou non d’une partie.

        Ok, j’oublie Kingdom Death: Monster. 😛

        Pas prêt pour Arkham Horror: the Card Game, pas vraiment envie d’acheter deux boîtes de base et une extension. Et pour une ambiance type Cthulhu, j’ai un peu de mal à voir ce que ça peut donner en jeu de cartes. J’aime bien le thème, mais en jeu de rôle (papier, autour d’une table).

        Et concernant Space Hulk: Death Angel, je le testerai si jamais il me passe entre les mains. 😉

        Like

      • Je t’avoue que j’ai du mal à voir le lien entre Magic et Aeon’s End. Je pense qu’il y a confusion sur le terme deckbuilding. Aeon’s End utilise une mécanique similaire à Dominion, et non à Magic. La construction de deck à la Magic est présente dans Arkham Horror: the Card Game.
        Je dirais que l’élément deckbuilding n’est pas aussi prépondérant que l’on pourrait le croire. Un deck de 10 cartes est plus efficace qu’un gros deck, et acquérir plus de 5 cartes dans la partie, par personnage, n’est pas forcément une bonne idée. On préférera charger son perso à bloc et défausser des cartes pouvoir.

        Pour Mage Knight: une grosse boîte regroupant tout ce qui existe est prévue ! Parmi toutes les langues par contre, le FR n’est pas au rendez-vous 🙂 Je ne sais plus la date de sortie, j’avoue que je ne suis pas vraiment intéressé ^^

        Like

      • Ah c’est bon, j’ai trouvé ! c’est mon lien vers TricTrac qui est dégagé à chaque fois ! Dès que je l’insère dans un message, ça me shoote le tout ! Je galère depuis hier à essayer de poster.

        Comme ça tu vas pouvoir remettre un peu d’ordre dans tout mon bazar, tu peux supprimer tous mes messages depuis “Test”, et ne laisser que celui-ci :

        J’espère que ma réponse va apparaître au bon endroit, pas tout à fait sûr d’avoir choisi le bon bouton “Reply” pour répondre sous ton dernier commentaire. ^^

        Laisse, pour Aeon’s End. ^^ J’ai vu tellement de vidéos de différents jeux que je pense m’être emmêlé les crayons ! Et les photos de cartes du jeu m’ont fait penser à Magic.
        De toute façon, je teste dès que j’ai une opportunité, et je tâcherai de venir faire un petit retour ici. 🙂
        Merci des infos supplémentaires, toujours bon à savoir.

        Concernant Mage Knight, oui, j’avais vu ça :
        Mage Knight Board Game: Ultimate Edition

        Annonce officielle :
        https://wizkids.com/2018/03/08/wizkids-announces-the-mage-knight-board-game-ultimate-edition/
        A priori vers septembre 2018 (Philibert l’annonce disponible en août 2018, mais cela me surprendrait)

        Et pour le français, ce ne serait pas encore bâché :
        http://ludovox.fr/wizkids-annonce-mage-knight-ultimate-edition/
        Chercher dans un moteur de recherche : trictrac forum mage knight boardgame ultimate

        Les infos glanées à droite à gauche indiquent qu’Intrafin a déjà traduit l’extension Lost Legion depuis sa sortie, parce que c’est ce qui était prévu à l’origine (donc ils doivent déjà l’avoir sous le coude…). Je ne me souviens pas de pourquoi l’extension n’est pas sortie en français, si ce sont des histoires de volume des ventes de Mage Knight FR insuffisantes ou autre…
        Et sur les deux liens que je t’ai mis, Intrafin ne se prononce pas avec certitude sur une traduction de leur part, mais ils seraient en cours de discussion avec WizKids pour eux aussi traduire cette nouvelle boîte.

        Et ce serait un peu con de ma part d’acheter le jeu maintenant, et de galérer à trouver Lost Legion alors que la grosse boîboîte qui contient le tout arrive dans quelques mois…

        Le seul point qui me fait hésiter, c’est si la qualité du matériel de la nouvelle boîte est en deçà de la boîte Mage Knight FR actuelle. La boîte est superbe, et il me semble que le matériel est bien aussi.

        Bref, comme d’hab, patience, patience !!! On se croirait sur Kickstarter ! 😀

        Like

      • Salut Methos ! 🙂

        Ah, mince, je suis justement en vacances du côté de Saint-Pierre, mais je pars demain ! Ça risque de faire juste… Sinon je suis à Saint-Denis.

        Like

  6. Super ! Merci Raz pour ta réponse détaillée. 🙂

    Plus qu’à faire un choix (le plus difficile ^^) parmi ces différents jeux, et je vais profiter d’A4 Quest en attendant de les trouver sur place ou de me les faire livrer depuis la métropole. ^^

    Like

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s