SotM: Shattered Timelines – Le futur revient vous hanter !

I – Présentation

pic1605263_lg

Fiche descriptive
Nombre de joueurs : 1-5 joueurs
Durée : 60-90 min
Mécaniques : gestion de main, combo, coopération
Format de cartes : 63X88mm.

Vengeance est la troisième extension du jeu Sentinels of the Multiverse (chroniqué ici). Parue en 2013, elle a toujours comme créateurs Christopher BadellPaul Bender, avec Adam Rebottaro au pinceau.

Cet article a été rédigé après 42 parties physiques.

Le Multivers est en proie à un cataclysme temporel, et les réalités se fondent les unes dans les autres, au point que les différentes lignes temporelles ne font plus sens, et voilà que Paul Parsons, Legacy, mort dans notre réalité aux mains de Baron Blade, apparaît vêtu d’une armure dorée et proclame une loi martiale.

Il s’agit en fait d’Iron Legacy, une version de Legacy issue d’une réalité dans laquelle sa fille a péri aux mains de Baron Blade a la place de son père. Et s’il n’y avait que cela…

II – Le gameplay

Les mécanismes du jeu de base restent inchangés et cette extension apporte deux nouveaux héros, deux nouveaux environnements, et quatre nouveaux adversaires à affronter en combinaison des extensions déjà parues.

Les héros

Omnitron-X. Dans le futur, Omnitron est las de ses défaites aux mains des héros. C’est pourquoi il décide d’incorporer leurs forces à sa dixième itération. A sa grande déconvenue, le voilà aujourd’hui victime d’émotions humaines ! Ce qui le pousse à combattre auprès de ses anciens ennemis.

Omnitron est un héros bardé de composantes qu’il essaiera de placer en jeu au cours de la partie. Mais il reste fragile, et la plupart de ses éléments seront détruits s’il subit 5 dégâts en un seul tour.

pic1477812
Source

Chrono-Ranger. Jim Brooks était une sacrée gachette dans l’Ouest sauvage. Jusqu’à être happé par un portail temporel. Au réveil, il perdit son bras dans une attaque de rats humanoïdes géants. A court de munitions et au bord de la mort, Jim fût cependant sauvé par Con qui lui fournit une machine à remonter le temps et l’envoya empêcher cette apocalypse future. Depuis Jim chasse toute sorte de monstre à travers différentes époques.

Chrono-Ranger est un héros risqué centré autour des Bounties. Mettez la tête de vos ennemis à prix et videz vos chargeurs sur eux !

chrono-ranger
Source

 

Les adversaires.

– Kismet. Dernière née d’une famille à la chance insolente, Gabrielle Adhin est un mouton noir. Son talisman, héritage à la source de sa chance, la suit partout alors qu’elle s’échappe régulièrement du Block.

Kismet est centrée autour de deux mots-clefs, Jinx et Lucky. Si elle révèle le bon type de carte quand nécessaire, vous risquez fort de souffrir. Dans tous les cas, vos équipements et votre propre corps ne répondent subitement plus !

kismet
Source

– La Capitan. Maria Helena Teresa Fafila Servanda Jimena Mansuara Paterna Domenga Gelvira Placia Sendina Belita Eufemia Columba Gontina Aldonza Mafalda Cristina Tegrida de Falcon (!), 400 ans auparavant, était fatiguée de sa vie lorsqu’elle enfila un attirail masculin et s’immisça sur un navire en partance de Huelva. Lorsqu’elle sortit enfin des cales ce fût pour voir la navire aux prises avec un tourbillon temporel. Saisissant la barre, Maria commença alors à voguer sur les berges des âges, assemblant, depuis le passé et le futur, un équipage hétéroclite.

La Capitan tentera de vous déborder grâce à son équipage avant de devenir insaisissable, se protégeant derrière les cartes des héros qu’elle aura détruites avant de se retourner.

la20capitan
Source

– The Dreamer. The Visionary est retournée dans le temps pour empêcher ses parents de participer au projet Cocoon et sauver la jeune Vanessa Long, elle-même, des pouvoirs qui la dévorent aujourd’hui. Mission réussie jusqu’à ce que ses pouvoirs latents explosent à ses six ans, plongeant la jeune Vanessa dans le coma. Maintenant, les Sentinelles doivent se défaire des cauchemars qui la hantent avant qu’ils ne lui causent du mal.

The Dreamer est une adversaire unique, car vous perdez si vous venez à bout des six points de vie dont elle dispose. Il faudra donc tenir jusqu’à ce qu’elle se réveille avant de l’aider à détruire ses cauchemars pour gagner la partie.

the20dreamer
Source

– Iron Legacy. Dans notre monde, Paul Parsons est mort aux mains de sa némésis Baron Blade. Heureusement, Felicia, sa fille, est présente pour prendre la relève, et mener le combat en tant que nouvelle Legacy. Mais dans une autre réalité, c’est Felicia qui a subi les ires du Baron. Et son père ne prend pas aussi bien les choses que notre Felicia. Après avoir détruit le Baron et la Base Wagner à mains nues, Legacy fit le choix de mettre un terme à sa lignée, et de mener d’une main de fer le monde. Quoiqu’en pensent ses anciens alliés. Aujourd’hui, Iron Legacy est la plus grande menace que la Terre ait portée. Et les brèches temporelles lui donnent accès à notre univers.

Iron Legacy vous affrontera seul, et il dispose des mêmes pouvoirs que son homologue héroïque : réduction de dégâts subis, augmentation de dégâts infligés… Avec seulement 32 points de vie, vous aurez cependant du mal à voir le bout d’un des adversaires les plus difficiles de la licence.

iron20legacy
Source

Les environnements.

The Block. Une prison temporelle dans laquelle le F.I.L.T.E.R. enferme les plus dangereux criminels extra-terrestres. Mais une révolte des prisonniers risque bien de mettre à mal les plans des gardiens. Et les vôtres.

Time Cataclysm. Les différentes réalités du Multivers se rejoignent dans le Time Cataclysm, et des événements qui n’auraient jamais dû se rencontrer commencent à s’y superposer.

III – Shattered Timelines sur la balance

Le pour :

Shattered Timelines apporte de la diversité ! Comme chaque extension, celle-ci permet de diversifier vos batailles, ce qui est toujours bienvenu dans un jeu dépendant à ce point des choix lors de la mise en place.

Shattered Timelines offre deux des héros les plus puissants de la licence ! S’il est lent et fragile, Omnitron est cependant versatile : contrôle, support, soins, dégâts, le robot vous offre tout. Chrono-Ranger quant à lui peut sembler faible, mes ses micro-instances de dégâts se révèlent dévastatrices une fois le bon équipement mis en place. Gare à ne pas le rendre trop vulnérable en retour.

– Shattered Timelines est thématique ! L’histoire avance à pas de géants avec cette extension. Et les larmes fusent. Entre les différents décès et les changements dramatiques, Omnitron, Unity, Vanessa et Paul auront fort à faire. Du contenu lourd de conséquences.

Le contre :

– Shattered Timelines n’apporte pas de nouvelle mécanique ! Ce n’est que more of the same. Bien sûr, si vous appréciez le jeu, rien ne vous paraîtra semblable et chaque configuration représente une nouvelle expérience. Mais rien de nouveau pour ceux qui n’ont pas été conquis à l’origine.

– Shattered Timelines offre des adversaires moyennement inspirés ! Kismet n’est pas réellement passionnante et l’on peine à voir ce que son deck tente de faire à l’occasion. La Capitan quant à elle est en quelque sorte un Grand Warlord Voss 2.0, qui, si vous parvenez à la contrôler, ne se retournera même pas durant la partie, la rendant extrêmement simple. Ou extrêmement difficile si vous n’avez pas sélectionné les héros adéquats.

– Shattered Timelines est en Anglais ! Si ce n’est pas sa faute, la complexité de certaines cartes en fait néanmoins un problème qui peut être éliminatoire.

IV – L’avis du Comboteur Fou

Omnitron est le héros par lequel, pour moi, tout a commencé. Je le tiens donc forcément en haute estime, et il s’avère de surcroît qu’il est extraordinairement puissant et intéressant à jouer. Capable de contrôler l’environnement à lui seul, il offre également la possibilité de contrôler l’adversaire s’il est associé aux bons héros. Ses différentes plaques permettent également une bonne réduction des dégâts, et suffisamment de cartes vous permettent d’aller les chercher, ou d’exploiter celles qui restent dans votre main, pour qu’il ne soit pas trop aléatoire. En revanche, 5 dégâts sur un tour et vous repartirez littéralement de zéro. Un héros très amusant mais qui ne se prête pas à tous les affrontements, il vous arrivera souvent de ne pouvoir absolument rien faire avec lui. Comme avec Unity, et ce surtout contre un adversaire utilisant beaucoup de types de dégâts différents.

Chrono-Ranger est un héros qui m’a laissé dubitatif au premier abord, comme sa partenaire Sky-Scraper. Bien qu’il soit capable d’infliger régulièrement 1 dégât à une cible, sa force repose véritablement dans ses Bounties et ses équipements, qui vous permettront d’augmenter en masse ses dégâts et de ne plus infliger 1 dégât par 1 dégât, mais 6 dégâts à chaque occurrence ! Sans compter qu’il peut augmenter les dégâts des autres joueurs, récupérer des points de vie, aller chercher les cartes dont il a besoin directement, et éliminer certaines cartes adverses ! Mais plus vous augmenterez sa force et plus vous augmenterez également ses faiblesses, et la course entre les deux adversaires sera lancée sans que vous soyez certains de pouvoir la gagner à chaque fois. Un héros dangereux mais vraiment agréable à jouer, qui fera l’objet de toutes les attentions des héros de soutien !

Si ces deux héros font donc partie pour moi des meilleurs de la licence, d’un point de vue puissance, versatilité et intérêt, je suis en revanche bien plus perplexe pour les adversaires et les environnements.

Kismet et La Capitan n’ont pas vraiment de personnalité. La Capitan, si elle est très intéressante sur le papier, n’est qu’un clone de Grand Warlord Voss, si ce n’est qu’elle tente de vomir ses cartes plus rapidement et peut rapidement vous déborder. A moins de jouer en difficulté avancée, il est cependant rare qu’elle se retourne et devienne difficile à toucher. Avec les bons héros (The Sentinels, Sky-Scraper, Nightmist et Mr. Fixer par exemple) il est même si simple de la contrôler qu’elle ne fera absolument rien de la partie. Ses permanents et son bateau peuvent s’avérer dangereux mais à moins d’une forte déveine ou d’un mauvais choix de héros, cet adversaire est vraiment quelconque.

Idem pour Kismet. Je peine à voir ce que le deck tente de faire si ce n’est essayer de se mettre en place pour cogner fort et vite, tout en réduisant la puissance des héros. Ce qui, dans les faits, ne fonctionne pas réellement. Tant que vous avez de quoi détruire les permanents, vous ne risquez pas grand-chose contre Kismet. Et pour un adversaire basé sur l’attitude, Kismet manque réellement de personnalité. D’ailleurs, bien qu’ayant fait environ 4 parties  contre elle avant de rédiger cette chronique, je serais bien incapable de vous dire ce qu’elle fait réellement. Un des rares adversaires à posséder une variante (les autres étant Omnitron, Spite, Gloomweaver et Infinitor).

The Dreamer et Iron Legacy sont une autre paire de manche, et ces deux-là sont réellement difficiles.

The Dreamer est probablement l’adversaire que j’apprécie le plus du point de vue design. Il s’agit en effet du seul (excepté Heroic Infinitor) que vous ne voulez pas détruire. Car si jamais ses points de vie atteignent zéro, vous perdez la partie. Ce qui rend les héros infligeant des dégâts à toutes les cibles, pourtant très pratique contre la pléthore d’Illusions, fortement périlleux ! En conséquence, il vous faudra attentivement choisir vos cibles, et elles seront nombreuses, et dangereuses, capables de vous empêcher d’infliger des dégâts, de vous faire défausser en masse ou de détruire vos cartes. Il est parfois vraiment difficile de débarrasser l’aire de jeu pour faire se retourner The Dreamer et entrer dans la deuxième phase, celle où vous tentez de détruire Hx2 Illusions. D’autant que The Dreamer détruit alors vos équipements, vous inflige des dégâts et joue plusieurs cartes par tour. Très difficile, cet adversaire peut également s’avérer frustrant, mais si je le joue peu car c’est un de ceux que je crains le plus avec The Chairman, The Dreamer est pour moi vraiment emblématique de la licence, et un adversaire très ingénieux.

Iron Legacy est également un cauchemar pour un certain nombre de joueurs. S’il entre seul dans l’arène, ne possédant aucun minion, il dispose en revanche d’un arsenal de permanents qui réduiront très rapidement vos chances d’atteindre ses points de vie. Et il est tout à fait capable de complètement détruire un héros avant même que vous ne jouiez un tour, ce qui peut s’avérer extraordinairement frustrant. Il ne devrait cependant pas poser trop de problèmes si vous parvenez à le contrôler en détruisant ses cartes, en l’empêchant d’infliger des dégâts et en rendant les vôtres irréductibles. Comme souvent, rien que Mr. Fixer ne puisse surmonter. Un adversaire très inégal donc, capable d’être insupportablement injuste comme relativement simple, en fonction de votre mise en place.

The Block est un environnement sur lequel il n’y a vraiment pas grand-chose à dire : la plupart du temps, rien ne se passe puisque ses cartes se détruisent entre elles sans réel impact sur la partie. Excepté un des prisonniers qui peut s’avérer réellement brutal si la défausse d’environnement est bien remplie, vous ne prenez que peu de risques en jouant ce paquet. Mais il ne pimentera pas beaucoup la partie non plus.

Time Cataclysm est quant à lui un environnement difficile à juger puisqu’il s’agit plus d’un best-of, reprenant des cartes emblématiques d’autres environnements. Prévoyez une grande surface car beaucoup de ces cartes seront sans doute en jeu en même temps. Les effets sont généralement et positifs et négatifs, mais toujours dévastateurs. Ma dernière partie m’a vu piocher des cartes en masse grâce à cet environnement, que j’ai pu contrôler sans trop de mal grâce à Omnitron-X. Un paquet intéressant et qui peut se révéler amusant, mais qui manque également d’identité.

Globalement donc, un avis assez mitigé sur cette extension. Trois de ses decks sont peu intéressant, les deux héros sont parmi les meilleurs, et le reste est… Sans plus.

Heureusement, cette extension est vendue couplée à Wrath of the Cosmos depuis 2017, ce qui rend son acquisition plus raisonnable et rentable.

Pour conclure : le Comboteur Fou est mitigé sur Shattered Timelines, et lui attribue la note de

6/10

Sentinels of the Multiverse est la propriété de Greater Than Games. Les images d'illustration de cet articles sont issuées de Boardgamegeek.com et de sentinelsofthemultiverse.com
Advertisements

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s