Kickstarter news: Godforsaken Scavengers – Entrez dans la Reine

Votre équipe et vous-mêmes êtes partis en expédition au nom de la Reine, en quête de… En quête de quoi? Vous ne savez plus, les heures passées dans les tunnels vous font oublier votre but. Tout ce qui compte pour vous, maintenant, est de retrouver l’essaim. Mais ces endroits se ressemblent tous, cette ouverture au bout du tunnel qui vous semblait si rassurante s’avère n’être que la gueule béante d’un ver géant, et votre fuite ne vous a mené que vers des pièges toujours plus retors. La famine et la folie vous guettent. Et vous n’aimez pas les regards que commencent à vous lancer vos compagnons d’infortune…

 

pic3185255

 

Godforsaken Scavengers est un jeu tchèque actuellement en campagne sur Kickstarter pour Drawblack. Prévu pour un à six joueurs (oui, il s’agit d’un mode solo dédié), le jeu vous propose du solo, de la coopération, ou de la semi-coopération.

La campagne Kickstarter de Godforsaken Scavengers s’est terminée avec succès le 16 Novembre 2016.

Présentation

Vous êtes un insecte humanoïde perdu dans des tunnels et tentant de retrouver son essaim. Pour ce faire, vous allez devoir fouiller les environs pour trouver des ressources vous apportant suffisamment de force pour surmonter les dangers environnants. Autrement quoi vous serez victimes d’afflictions handicapantes. Chaque zone vous demande de défausser un nombre de cartes que vous fouillerez parmi trois decks proposant aléatoirement des cartes de niveau 1 à 3. Plus le niveau est élevé, plus grandes seront les récompenses. Mais les risques également. A vous de savoir quand continuer à piocher, ou quand stopper. Fort heureusement, les cartes de votre main vous permettront de manipuler vos chances au mieux. Mais plus vous en sacrifierez à ces fins, moins vous pourrez en défausser pour progresser !

La partie débute par le choix d’un scénario, au dos duquel vous trouverez la dernière zone qu’il vous faudra traverser. Ce scénario dictera les règles, la difficulté, le niveau de coopération, ainsi que la durée approximative de la partie.

8ffcb1aac6a96a22f586df37dc350057_original
Les différents scénarios qui vous attendent.

Vous constituerez alors le deck de zones, puis la pioche en mélangeant les cartes de trois niveaux ensemble. Le dos de la première carte vous indique systématiquement  quel est son niveau. Ainsi, vous saurez toujours le niveau de risque que vous prenez en continuant à fouiller.

Chaque joueur pioche une carte de niveau 1 et une carte de niveau 2. Les autres cartes sont remélangées dans le deck. Puis le premier joueur obtient la carte du Watcher, qui sera remise au joueur suivant au début de la prochaine ronde.

Le jeu se déroule en rondes. La carte de zone face visible peut offrir des effets passifs affectant la ronde. Chaque ronde représente une zone qu’il vous faut traverser, supposant que vous devez remplir ses conditions en fin de zone, sous peine de subir différents malus (voir explications plus détaillées ci-dessous).

Au début de la première ronde, le premier joueur révèle la carte de zone, et divise la pioche en trois piles approximativement égales. Il pioche ensuite une carte parmi ces piles et la pose phase visible dans une zone commune. Il peut ensuite choisir de continuer à piocher des cartes jusqu’à ne plus le souhaiter, ou jusqu’à ce qu’il révèle une carte de péril ou une carte d’affliction.

S’il choisit d’arrêter de piocher, le premier joueur peut prendre autant de cartes révélées qu’il le souhaite dans sa main, laissant les autres à la disposition du prochain joueur.

Les cartes de péril sont immédiatement résolues, et entraînent la défausse immédiate de toutes les cartes qui sont face visible dans la zone commune. Elles font gagner une affliction au joueur dont c’est le tour. Ces afflictions représentent la folie qui s’empare de vous, ainsi que les blessures physiques que vous subissez. Vous mourez si vous êtes victime de trois afflictions, et le choc de votre décès fait perdre une carte à chaque autre joueur. Heureusement, des cartes vertes vous permettent de réagir en cas de péril, de différentes manières : empêcher l’affliction, protéger des cartes de la défausse, etc.

Lorsque le premier joueur termine son tour, c’est au tour du joueur suivant, et ainsi de suite, jusqu’à ce que la ronde se termine.

A la fin de la ronde, les joueurs vont soit se nourrir, soit s’affamer. Pour se nourrir, les joueurs devront, chacun, défausser des cartes de leur main de manière à ce que la valeur combinée des chiffres indiqués sur les cartes défaussées soit supérieure ou égale à la valeur indiquée sur la zone. S’ils ne sont pas en mesure d’atteindre cette valeur, les joueurs s’affament, obtenant une affliction et défaussant une carte par la même occasion.

Parmi les cartes piochées, vous trouverez périls, victuailles pouvant être défaussées pour franchir une zone en fin de ronde, ou pour bénéficier d’effets en phase de fouille, mais également des opportunités vous offrant des petites missions annexes sous forme d’instructions optionnelles – ces cartes n’ont aucune valeur en fin de ronde et ne peuvent être prises en main -, des anomalies, qui vous font mélanger la défausse dans la pioche, et des périls.

pic3201972_lg

Une règle optionnelle vous permet également d’ajouter une caravane à la partie. Cette caravane doit être nourrie chaque ronde sous peine que les joueurs perdent immédiatement la partie. Si elle l’est, elle offre en échange des cartes aux joueurs.

Pourquoi soutenir Godforsaken Scavengers ?

  • Le jeu propose une direction artistique intéressante et unique, sous forme de silhouettes grisées sur fond noire, avec occasionnellement une touche de couleur permettant de mettre en avant certains détails. Similaire à Limbo, ou Sin City, l’artwork se démarque ainsi grandement des productions actuelles, et propose une ambiance sombre et angoissante du meilleur goût.
  • Le jeu offre une modularité intéressante. Solitaire, coopération, semi-coopération, versus, règles optionnelles… Il y en a pour beaucoup de goûts, et le niveau de difficulté s’adaptera grâce au système de scénario.
  • Le jeu est quasiment offert. $15 pour une centaine de cartes, $4 de frais de port pour la France… Voilà qui est rafraîchissant pour un jeu du genre.
44884ba4671fdc98b3dc44c60a94ef69_original
L’investissement paraît raisonnable.
  • Les objectifs de pallier permettront de jouer en mode campagne. Si le jeu atteint $15,000 – et c’est en bonne voie – le développeur ajoutera un système de campagne au jeu, qui représentera bien plus qu’une simple incitation à enchaîner aléatoirement les scénarios. Il est d’ores et déjà promis ici des conséquences touchant les joueurs sur plusieurs scénarios, des objectifs aléatoires offrant de potentiels bonus, et des actions ouvrant des voies positives comme négatives, lorsqu’il ne s’agit pas des deux simultanément. Les backers sont également invités à soumettre leurs idées pour améliorer ce mode.

Godforsaken Scavengers est prévu pour Juin 2017, et est pour l’heure exclusif à Kickstarter, puisqu’aucune sortie en magasin n’est pour l’instant prévue.

Les images d'illustration de cet article proviennent de la campagne Kickstarter de Godforsaken Scavengers ainsi que du site Boardgamegeek.com
Advertisements

4 comments

  1. En complément de ta présentation, j’ai regardé la vidéo de partie solo de Ricky Royal.
    Je ne suis pas convaincu plus que ça par la mécanique. Le thème et l’artistique ne ma parle pas.
    Cela dit, je verrais ton analyse quand tu y auras joué.

    Like

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s