Update 17/08 : Ascension Portals et VR, Nautilion a.k.a. le nouveau Shadi Torbey, Hero Realms print and play, Hostage Negotiator

Ascension

Non content d’offrir une version virtuelle de son jeu phare AscensionStoneblade Entertainment lance désormais une version adaptée aux casques de réalité virtuelle appelée Ascension VR. Rien de révolutionnaire en termes de gameplay ici, puisqu’il s’agit toujours du même jeu, mais vous serez cette fois plongé dans un univers digital plutôt générique, représenté par un avatar relativement générique, et jouerez Ascension de manière… Plutôt générique. Honnêtement, à la vue du trailer, on est en droit de se demander quel est réellement l’intérêt de proposer ce genre de programme et d’y consacrer des ressources quand la version PC/Android/itunes ne parvient pas à corriger ses problèmes et n’offre toujours pas l’accès à Dreamscape alors que War of Shadows est officiellement sorti et que la Year 3 Collector’s Edition est en route. Sans parler des packs promotionnels qui ne sont toujours pas représentés – les cartes promotionnelles physiques n’existent pour la plupart pas sous forme digitale.

2jcfpdz
In the future, there will be robots.

Rendez-vous ici pour juger vous-même de l’intérêt d’une telle version.

En version physique, la Gen Con 2016 a été l’occasion de montrer le nouveau pack thématique d’Ascension, repris du promo pack 5 de la version physique : les portails. En achetant un portail, vous obtenez une carte aléatoire parmi toute l’histoire d’Ascension dont le coût est au moins égal à celui que vous avez payé pour le portail… Dans la version digitale, cela vous permet par exemple d’avoir plusieurs Master Dhartha dans votre deck. En version physique, vous vous contentez de bannir le deck central jusqu’à toucher une carte valant un coût en runes ou en points de combat défini sur le portail. Les possibilités sont donc bien moindres, et les portails beaucoup moins excitants.

2vj5rhj
Voilà qui n’a pas dû coûter trop cher en termes d’artwork.

L’avis du Comboteur Fou

Plus d’aléatoire dans un jeu qui souffre déjà d’être trop aléatoire… *Soupir*

Nautilion

Shadi Torbey annonçait qu’Urbion ferait l’objet d’une réédition après un nouveau jeu de l’Onivers, qui comprend à ce jour Onirim et ses neuf extensions, Urbion et ses deux extensions, Sylvion et ses trois extensions, Castellion et ses deux extensions (je compte les trois packs promo dans le total, disponibles sur le site de Zman Games : MirrorsThe Sphinx, The Diver And The Confusion et Below Ground). Et ce nouveau jeu sera Nautilion, livré avec cinq extensions.

nautilion3-700x393
Il est plus difficile d’apprécier les dessins d’Elise Plessis sur ces petits jetons, mais gageons que nous retrouverons certains de nos personnages préférés malgré tout. Où est le petit Incube ? Attention: Ceci est un prototype

Dans Nautilion, vous serez cette fois un capitaine tentant d’atteindre le repaire de Darkhouse avant que le Phantom Submarine ne rejoigne les Happy Isles. Pour cela, vous assemblerez en chemin un équipage, en lançant des dés. Parmi les dés, vous en choisirez un pour vous, un pour Darkhouse, et un pour Phantom Submarine. Ces dés détermineront l’avancée de chacun sur un chemin de jetons d’équipage. Celui sur lequel vous vous arrêterez pourra rejoindre votre équipage, mais celui sur lequel le Phantom s’arrêtera sera perdu. Votre but est de récupérer les neuf membres différents, présents quatre fois chacun.

L’avis du Comboteur Fou

Un jeu de dés me fait peur, mais le fait que vous disposiez de trois dés chaque tour et qu’ils soient tous utilisé ne manquera pas de nous mettre dans des situations hautement tactiques. La chance sera amoindrie dans le sens où les chiffres n’auront pas la même influence qu’une simple tentative d’atteindre un nombre important, et il nous faudra savoir quoi sacrifier et quand, en allouant correctement les dés.

L’univers de Shadi Torbey est visuellement magnifique – à mon goût -, ses histoires simples et enfantines sont toujours poétiques et ses jeux, difficiles, parviennent à ne pas être frustrants et à vous mettre devant une courbe d’apprentissage fort intéressante, tout en proposant beaucoup de rejouabilité sous la forme d’extensions qui s’apparentent plus à des modules. Nautilion s’annonce comme un rejeton très intéressant, avec une mécanique de jeu innovante dans le cadre de l’Onivers, tactique et profonde. La mise en place risque en revanche d’être plus contraignante que les précédents jeux de la gamme.

Shadi Torbey restera-t-il l’auteur magique que l’on connaît, ou Nautilion continuera-t-il sur le chemin de Sylvion et Castellion qui, tout aussi intéressants soient-ils, offrent moins de rejouabilité et de potentiel que leurs aînés, en autorisant de surcroît la défaite au bout d’un nombre de tours très restreint ?

Hero Realms

White Wizards Games a mis a disposition de ses backers l’intégralité du jeu de base de Hero Realms par le biais de Kickstarter. Si, par respect pour eux, je ne partagerais pas le lien, je peux vous confirmer l’accent qui a été mis sur les champions, équivalent des bases, dans ce jeu. Les chiffres présents sur les cartes sont impressionants, et la montée en puissance se fera également plus rapide que dans Star Realms. La faction rouge offre toujours la possibilité de bannir des cartes de son deck, mais c’est cette fois la faction jaune qui vous offrira des points de vie, ainsi qu’une synergie avec les champions, puisque plusieurs de ses cartes vous offrent des effets dont la puissance augmente en fonction du nombre de champions que vous contrôlez. La faction verte permet de piocher/défausser, et de faire défausser l’adversaire, quand la faction bleue vous euh… N’a aucun effet particulier.

L’avis du Comboteur Fou

Le jeu ne s’annonce pas révolutionnaire, et ne dévoilera sans doute son vrai potentiel qu’avec les extensions. Pour cette raison, et parce que je possède déjà Star Realms et toutes ses extensions, je ne testerai pas le print and play, ni probablement le jeu avant de recevoir la campagne. J’avoue ne pas être emballé par le deck, assez lambda à part pour la faction jaune, seule à innover – timidement – par sa prise en compte du nombre de champions contrôlés.

Hostage Negotiator

Il reste un peu moins de 24 heures pour soutenir Hostage Negotiator: Crime Wave, un jeu purement solitaire dans lequel vous tentez de discuter avec un preneur d’otage afin de comprendre les raisons de son geste, et de le convaincre de libérer les otages qu’il détient avant de le faire se rendre. Ou peut-être serez-vous forcé de le faire tuer ?

Dans ce jeu, les cartes que vous jouerez amorcent des conversations dont l’issue dépend des dés. Chaque carte a en effet en cas d’échec, un en cas de succès, et un en cas de double succès. Générez des points de conversation pour pouvoir aborder de nouveaux sujets (acheter de nouvelles cartes) et convaincre le terroriste de libérer ses otages. Mais attention, en cas d’échec, vous perdrez la confiance de votre interlocuteur, qui sera moins enclin à accéder à vos demandes, vous offrant moins de dés à lancer.

73f67788e1fe840667eec79b6f7cfcc3_original
Voilà ce que vous recevrez si vous soutenez le nouveau standalone. Mais vous pouvez également obtenir le premier jeu et 7 packs d’extension, ainsi qu’un pack de meeples customisés.

L’avis du Comboteur Fou

Tension, jet de dés mais gestion de main permettant de corriger la chance dans une moindre mesure, le jeu semble intéressant, et le contenu offert permet une bonne rejouabilité, avec plusieurs négociateurs a incarner et 13 preneurs d’otages à affronter (si vous prenez tout), vous plongeant dans des situations toutes différentes, et pour la plupart réalistes.

Le thème assez sombre est délicat dans le contexte actuel, mais semble bien transparaître dans les mécanismes du jeu, et gageons que chaque mort d’otage vous déchirera lors de vos différentes tentatives.

 

Les images d'illustration d'Ascension proviennent des forums d'Ascensiongame.com et ont été prises par gpxxxtreme. Les images d'illustration de Nautilion proviennent de des-en-mousse.com et ont été prises dans le cadre de Paris est Ludique 2016. L'image d'illustration de Hostage Negociator provient de la campagne Kickstarter de Crime Wave.
Advertisements

2 comments

  1. Ascension en Réalité Virtuelle ? Quel intérêt ? Cela n’apporte rien, pour moi, si ce n’est l’occasion de souffrir du mal de mer sans être sur un bateau. J’ai tenu 3 secondes sur la vidéo, juste le temps de voir en quoi cela consiste. J’aime les gestes précis, contrôlés, avoir les cartes en main, ou pouvoir cliquer directement dessus,et avec ce système, c’est pas le cas. Là, j’ai l’impression d’avoir la tremblotte ou bien une vieille souris dont la roue bloquerait…

    Quant à Hero Realms, eh bien, j’espère que le jeu tirera parti des leçons apprises dans Star Realms. Les trop grandes différences de force entre les factions dans Star Realms en font un jeu difficile à apprécier réellement. Ce que j’aime particulièrement, ce sont les parties où chaque joueur parvient à se démarquer et se défendre tout à tour, les parties où la perte de points est progressive et où la différence de points n’est pas très vite marquée.

    Like

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s