Stratégie Ascension: CotG – Enlightened

Je me propose de commencer une série d’articles visant à approfondir les stratégies possibles pour la série de jeux Ascension, en commençant par une analyse carte à carte du premier set. J’aborde aujourd’hui la faction des Enlightened pour le jeu Ascension: Chronicles of the Godslayer (CotG). Dans de futurs articles, j’envisage de continuer à détailler les cartes des autres factions, et éventuellement d’aborder plus profondément les stratégies et tactiques qu’il est possible d’adopter pour réussir au mieux ses parties.

Fort de plus d’une centaine de parties sur ce seul set, dont 65% se sont soldées par des victoires, j’espère que vous trouverez ici matière à appréhender vos parties sous un nouveau jour, ou au moins que vous me ferez part de votre vécu et de votre ressenti et débattrez avec moi de mes opinions.

Première partie : Enlightened

Présentation : la faction Enlightened se concentre sur la pioche, permise par une grande partie de ses cartes, et qui symbolise la sagesse des héros qu’elle représente. Une sagesse qui se traduit aussi dans leur capacité à détruire un monstre en un seul coup grâce à leur connaissance des arts martiaux et des faiblesses de leur ennemi. Leur capacité à voir les différents chemins possibles font que les Enlightened sont capables de bannir des cartes de la ligne centrale directement. Plus tard dans Ascension, ils sont aussi capables de faire évoluer les héros, en en bannissant un de votre main et en le remplaçant par un héros de meilleur niveau.

La faction des Enlightened est probablement celle que j’apprécie le plus, pour la simple et bonne raison que c’est celle qui permet à toutes les autres factions de briller et d’utiliser ses synergies : c’est elle qui vous fait piocher vos autres cartes ! Et comme elle vous permet aussi de défausser, c’est celle qui vous permet d’utiliser au mieux vos bannisseurs !

Arha Initiate

Une rune pour un point d’honneur, le meilleur ratio possible dans une partie d’Ascension. La force principale de cette carte est qu’elle ne prend aucune place dans votre deck, il n’y a donc a priori aucune raison de ne pas se jeter dessus, que ce soit en early, mid ou late game ? Et pourtant si. Savoir prioriser ses achats fait que vous passerez parfois à côté de l’Arha Initiate, parce que vous préférez vous offrir une carte réellement active comme Arbiters of the Precipice. Acheter cette carte est également prendre le risque de révéler une bonne carte à votre adversaire en fin de votre tour. “Mais il la verra tout de même une fois qu’il aura dépensé une rune pour acheter l’Arha Initiate”, me direz-vous. Certes, mais il disposera d’une rune de moins pour l’acheter. Ou préfèrera peut-être lui non plus ne pas prendre le risque d’acquérir l’Arha Initiate.

Pas un mauvais investissement donc, mais pas non plus une priorité.

 

Seer of the Forked Path

Le cantrip contrôle par excellence, celui qui vous permet de dégager les cartes que vous ne voulez pas voir votre adversaire acheter ou défaire. Assez haut sur la liste des priorités si vous sentez que vous ne pourrez pas rentrer dans la course aux monstres ou aux méchanas que l’adversaire a engagée, le Seer est de toute façon toujours utile pour creuser le deck central, éliminer les cartes qui vous gênent et faire venir celles dont vous avez besoin plus rapidement. Un bon investissement en début de partie, il n’est pas mauvais sur le tard non plus et représente un ratio coût/honneur décent.

 

Temple Librarian

Bien que cette carte ne soit pas source de card advantage, elle vous offre la possibilité de forger une bonne main sans perdre de carte dans l’affaire. Cette Militia qui vous pourrit depuis trois tours ? Défaussez-la pour la remplacer par quelque chose de plus adapté, et piochez une autre carte. Un très bon investissement pour deux runes, quelle que soit l’avancée de la partie, et qui s’allie très bien avec la majorité des bannisseurs, deux arguments qui font que cette carte est placée très haut sur ma liste de priorités, puisque même en late game, elle vous permet de dégager une de vos ressources contre une qui vous sera plus utile dans la situation qui se présente à vous. Et de creuser votre deck et faire revenir plus rapidement les grosses cartes jouées au tour précédent.

 

Arha Templar

Quatre points de combat pour quatre runes, s’ils étaient cumulatifs, ce serait énorme. Ici, tout dépend de la ligne centrale. Au pire, le Templar vous permet de battre un cultiste, au mieux, de détruire un artéfact chez l’adversaire ou de bannir une carte de la ligne centrale et une de votre défausse. Voilà une carte qu’il vaut mieux acquérir en late game, pour les points d’honneur qu’elle rapporte par rapport à l’investissement. Autrement quoi la carte est moyenne et alourdira le deck dans des moments où vous avez besoin de vrais points de combat. Probablement à éviter.

 

Twofold Askara

Peut-être le meilleur héros du deck, simplement parce qu’elle est TOUS les héros ! Deux Dartha par tour ? Oui, merci. Un doublé d’Emri ? Tous les jours je dis oui. Voilà une carte que je n’hésite jamais à acheter au tour un, simplement pour sa versatilité, qu’il s’agisse de copier un Mystic pour faire les derniers points, un Wolf Shaman pour tenter d’avoir cette dernière petite rune à la pioche, ou d’être hyper agressif dans le ban avec un Shade of the Black Watch (j’ai testé, c’est tellement fort), la Twofold trouvera sa place dans tous les decks. Et comme il n’y en a qu’une, n’hésitez pas à vous jeter dessus au plus tôt !

 

Ascetic of the Lidless Eye

Card advantage de 1 avec l’Ascetic, puisqu’en plus de se remplacer, il vous offre une seconde carte. L’investissement est largement rentabilisé, parce qu’il permet de faire tourner le deck plus vite, parce qu’il peut vous offrir un tour à 6 runes au tour 3 même sans mystique, ou un tour à 7 runes, même, et parce qu’avoir six cartes en main sera toujours plus fort que d’en avoir cinq, voilà une carte qui mérite d’être achetée à tout moment et en toutes circonstances, ou presque – Genre si vous pouvez avoir Hedron Cannon à la place.

 

Tablet of Time’s Dawn

Cette petite tablette est au cœur d’un combo “tours infinis”bien complexe à mettre en place ! Si je vous laisse le découvrir par vous-même, vous n’y parviendrez pas sans l’extension RotF ! Seule, la tablette vous permet de prendre un tour supplémentaire, qui sera la plupart du temps loin de vous satisfaire. En effet, à moins d’avoir bien travaillé votre deck, il y a des chances que votre tour supplémentaire consiste en trois Apprentice et deux Militia. Son utilisation est à réserver en ce sens à la fin de partie, quand vous avez bien banni et bien construit, et il m’est déjà arrivé qu’il me permette d’asseoir un avantage monumental en milieu de partie en me permettant d’éviter la destruction de la majorité de mes artéfacts, mais je ne recommanderai pas la tablette pour tous les decks, et son utilisation est plus subtile qu’il n’y paraît. Sur une partie où votre deck ne contient plus que deux Apprentice, et où vous avez en jeu une masse d’artéfact produisant 7 points de combat par tour (oui, ça m’arrive souvent), alors n’hésitez pas !

 

Oziah the Peerless

Avant de décimer des lignes centrales à tour de bras, Oziah terrorisait déjà tous les monstres de son deck à l’exception d’un. Un très bon investissement dans le sens où il n’y a qu’un monstre qu’il ne puisse détruire, il n’est cependant pas rare qu’Oziah ne fasse rien de mieux que de battre un cultiste, ce qui est forcément décevant. Si, comme pour le Templar, il est regrettable que les points ne soient pas cumulatifs, et que je lui préfèrerai Emri dans la majorité des cas, je ne crache pas non plus sur Oziah en early ou mid game, et tant pis si je m’en sers peu. Les occasions où il sert sont trop belles.

 

The All-Seeing Eye

Géniale en début de partie, moins en mid game, à éviter en late game en raison de son ratio assez bas, l’intérêt de cette carte se mesure au temps qu’elle passera sous vôtre contrôle. Parce qu’il faut bien le dire : six cartes tous les tours représente un avantage énorme. Un très bon tour 3 !

 

Master Dhartha

LA carte sur laquelle je me jette à la première occasion, au point où ne pas l’acheter sur un misplay alors que j’en ai l’opportunité m’empêche littéralement de dormir. Piochez trois cartes, tout simplement.  C’est la carte de rêve pour réussir tous vos combos, celle qui vous permet par la suite de vous offrir toutes les autres cartes énormes de la ligne centrale, celle qui vous fait dire “tant pis si tu prends Hedron Link Device”. Sauf en late game, rapport au ration, bien entendu. Dhartha permet de redresser la barre si vous n’êtes pas parvenu à bannir vos cartes de départ. Et le copier grâce à l’Askara est tellement jouissif.

 

Ascension et les images d'illustration de cet article sont la propriété de Stoneblade Entertainement. Source du symbole Enlightened : http://www.designbyhumans.com
Advertisements

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s