Le draft

I – Le quoi ?

Le draft est une mécanique du jeu de société issue du jeu de cartes, et dans lequel on la retrouve encore majoritairement. Je ferai mention de cartes tout au long de l’article, mais le draft peut s’effectuer avec n’importe quoi, comme des jetons dans Mr. Jack Pocket. Ou des joueurs.

Car en fait, le terme draft est issu du monde du sport, où chaque équipe sportive pose une option sur des joueurs, à tour de rôle, s’attribuant ainsi le droit exclusif de les recruter.

Dans le jeu de société, cette mécanique émane de Magic: the Gathering.

II – Déroulement

Pour un draft à plusieurs, on place les joueurs à table de manière à former une boucle.

Une belle table de draft

Au début d’un draft, chaque joueur reçoit une main de cartes. Le nombre de cartes est le même pour chaque joueur.

Parmi ces cartes, chaque joueur va, simultanément, sélectionner une carte. Selon le jeu, il la posera face visible devant lui, ou bien face cachée devant lui pour constituer un tas de cartes qui lui sera utile ultérieurement.

Une fois la carte sélectionnée, chaque joueur va, simultanément, passer les cartes de sa main, qu’il n’a pas sélectionnées, à un de ses voisins, dans un sens préalablement établi et qui est le même pour tous. Chaque joueur recevra donc une nouvelle main de cartes, constituées de celles de son voisin moins une carte.

On tournera ainsi :

Exemple : Paul débute la partie avec une main de sept cartes. Il choisit une carte parmi les sept, et passe les six cartes restantes à sa voisine Michelle. Au même moment, René, son autre voisin, qui vient lui aussi de choisir une carte, passe les six cartes restantes à Paul. Chacun peut de nouveau choisir une carte.

Cette procédure se répète jusqu’à ce que toutes les cartes aient été sélectionnées.

Selon les jeux, il sera effectué plusieurs tours de draft. Ainsi, le premier tour verra les joueurs passer leurs tas de cartes dans le sens des aiguilles d’une montre, jusqu’à épuisement de leur main. Au deuxième tour, ils drafteront un nouveau paquet de cartes, qu’ils passeront alors dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Cela arrivera dans Magic: the Gathering et Médiévale Académie par exemple.

Au terme du draft, chaque joueur aura ainsi reçu un nombre égal de cartes.

Suivant les jeux dans lesquels on le retrouve, le draft occupe une place plus ou moins importante. Les jeux les plus connus utilisant la mécanique du draft sont :

  • 7 Wonders
  • Seasons
  • Magic: the Gathering
  • Sushi Go!

III – Variantes

Il existe des drafts ouverts, où toutes les cartes sont face visible et où chaque joueur drafte des cartes à tour de rôle, en sachant ce que l’autre prend. On note également le Rochester draft qui, en version deux joueurs, est une variante consistant à révéler quatre cartes face visible. Le premier joueur drafte une carte, le second deux, laissant la dernière au premier joueur. Une fois les quatres premières cartes draftées, quatre nouvelles cartes sont révélées. Le second joueur drafte une carte, puis le premier joueur deux, et ainsi de suite.

A plusieurs joueurs, on étale un certain nombre de cartes devant les joueurs, et lorsque chacun a choisi une carte, on inverse l’ordre : avec 7 joueurs et 14 cartes, le premier joueur choisit une carte et ainsi de suite, le sixième joueur choisit une carte, puis le septième joueur choisit deux cartes, puis le sixième joueur choisit une carte et ainsi de suite jusqu’à retourner au premier joueur. On recommence ensuite à partir du deuxième joueur, etc.

IV – Stratégies

Connaître la réserve de cartes est un énorme plus dans un draft. Que ce soit dans Magic où le draft se fait sur des boosters scellés mais où vous avez une bonne connaissance de l’extension, de ses forces, faiblesses et différents archétypes, ou sur Sushi Go! où vous savez qu’il vous faut avoir le plus de sashimis pour marquer des points, une bonne connaissance de la réserve de cartes et des mécanismes du jeu est indispensable.

Avoir une stratégie. Ne sachant pas ce que vous aurez dans votre première main, il sera difficile de pré-établir votre stratégie. Difficile de vous orienter sur le Calice Divin dans Seasons si vous ne voyez aucun calice divin passer. Mais savoir identifier les cartes que vous avez en main, les stratégies qu’elles ouvrent, et la possibilité que vous avez de pouvoir soutenir cette stratégie derrière, est un énorme plus. Dans 7 Wonders, vous pourrez orienter votre stratégie par rapport à votre merveille, par exemple, et plutôt vous tourner vers les ressources lorsque vous en aurez l’occasion.

Contredrafter. Une manière de drafter est de faire en sorte d’obtenir les meilleures cartes possibles pour mener à bien votre stratégie, et ainsi avoir le jeu ou le deck parfait. Et lorsque cela fonctionne, c’est génial. Mais cet idéal se confronte à tout un tas de problème : les cartes ne viendront peut-être pas, soit parce que personne ne les a ouvert, soit parce que vous n’êtes pas seul sur le coup, soit parce que votre voisin a vu clair dans votre jeu, et vous contredrafte ! Contredrafter, c’est prendre des cartes qui ne sont pas utiles pour la stratégie que vous avez mise en œuvre, mais qui sont indispensables pour un autre joueur. En contredraftant, vous sacrifiez une de vos cartes pour empêcher un autre joueur d’avoir sa carte clef. Cette carte peut vous être utile par la suite, ou vous handicaper, mais l’important lorsque vous faites ce choix, est que vous handicapez encore plus le joueur à qui cette carte serait utile.

V- Où drafter

1-Des jeux pour apprendre à drafter

Si 7 Wonders est un bon jeu pour le draft, il reste encore un peu complexe si vous n’avez jamais eu l’occasion de pratiquer. Des jeux comme Sushi Go ! ou Médiévale Académie permettent de bien se familiariser avec le système de draft.

2-Des jeux pour affiner

7 Wonders utilise le draft comme mécanique principale, et sa faible intéraction entre joueurs distants vous permet de voir directement l’influence que peut avoir le choix que vous opérez. Votre voisin cumule les cartes vertes ou rouges ? Il est peut-être temps de lui couper la source !

3-Des jeux pour maîtriser

Sans conteste, Magic: the Gathering est un des jeux de draft les plus complexes à ce jour. La contrepartie : à moins que vous ne créiez votre réserve de cartes vous-même, un draft coûte entre 11 et 15€ par personne. Epic propose tout un tas de variante sur le sujet qui feront également bien tourner vos méninges et seront extrêmement punitives si vous n’arrivez pas à équilibrer votre deck. 80% des parties de Seasons reposent sur le draft du prologue et votre capacité à réunir vos cartes en trois paquets distincts. Dans Seasons, vous draftez également des dés, chaque tour.

4-Des jeux pour adapter

Bon nombre de jeux récents gagnent à utiliser la mécanique du draft pour déterminer la main de départ. GOSU, Boss Monster et consorts vous permettront d’affiner votre stratégie si, au lieu de faire avec les cartes que vous avez pioché en début de partie, vous draftez votre main de départ afin de sculpter la meilleure stratégie possible.

5-Des jeux où le draft est présent mais discret

Mr Jack Pocket vous met devant un Rochester Draft à deux joueurs à chaque tour puisque vous drafterez ainsi chaque fois vos actions (1-2-1). Les Aventuriers du Rail vous fait également drafter à tour de rôle les wagons et les locomotives. Il en va de même pour la série 10 Days.

VI – Présentation succinte des jeux évoqués

7 Wonders

Dans 7 Wonders, le draft est la mécanique principale. La carte draftée est soit directement mise en jeu et payée par les ressources du jeu, soit défaussée pour récupérer de nouvelles ressources, soit sert de ressource à la construction de la merveille du joueur.

Sushi Go!

Les cartes draftées sont immédiatement mises en jeu face visible. Ainsi, chaque joueur sait immédiatement ce que chaque personne à la table drafte et quelle est sa stratégie de jeu. Une fois que toutes les cartes ont été draftées, le jeu se termine et on passe au décompte de points.

Médiévale Academy

Les cartes que vous draftez vous permettent d’avancer du nombre de cases indiqué sur une des différentes pistes du jeu, représentée également sur la carte. Suivant les pistes, vous obtiendrez, à différents moments du jeu, des points, ou éviterez d’en perdre. Les cartes draftées ont donc un impact dès votre main pour le tour constituée.

Magic: the Gathering

Dans Magic, le draft est un prologue à la partie. Il permet de construire le deck qui vous servira à jouer les futures parties. Les joueurs ne savent pas ce que les autres draftent puisque les cartes sont mises face cachées et constituent une pile. Cette pile sera utilisée une fois le draft terminé, pour construire le paquet de chaque joueur, celui avec lequel ils s’affronteront par la suite. C’est une mécanique que l’on retrouve dans Seasons, où le prologue permet à chaque joueur de déterminer l’orientation de sa partie et les cartes auxquelles il aura accès pendant les trois prochaines années qui constituent le jeu.

Vous retrouverez les autres jeux dans les articles de ce blog 🙂

Advertisements

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s