Ascension: Return of the Fallen – He’s back with a vengeance!

I – Présentation

Fiche descriptive
Nombre de joueurs : 1-2 joueurs (1-6 avec le jeu de base)
Durée : 30 min
Mécaniques : deckbuilding, gestion de ressources, combo
Format de cartes : 63X88mm approximativement. Un peu plus hautes peut-être, mais tiennent parfaitement dans des protections standard

Return of the Fallen (RotF) est une extension pour le jeu Ascension : Chronicles of the Godslayer. Elle peut être jouée seule, à deux joueurs, ou incluse au jeu de base pour vous permettre de jouer de 1 à 6 joueurs (contre 4 avec la version de base). Elle a été publiée par Gary Games en 2011. Elle est distribuée par Stoneblade Entertainement.

Après sa défaite, Samaël est entraîné dans le flot des âmes qui seront conduites vers le repos éternel. Mais il croise sur sa route Kythis, le gardien des âmes, qu’il a lui-même créé et chargé de sa mission actuelle. Au terme d’un long marché, Samaël parvient à convaincre Kythis de le laisser retourner sur Vigil. Son prix ? Relever Kythis de ses fonctions et lui offrir la liberté ! Et maintenant, Samaël est de retour sur Vigil pour y répandre sa sinistre parole une fois de plus, accompagné d’une nouvelle armée de monstres. Mais hors de question de vous laisser faire ! Une fois encore, préparez-vous à prendre les armes et à lever les armées des quatre royaumes de Vigil pour repousser une fois pour toutes le démon de la luxure et de l’hédonisme !

Vous serez en cela aidés par de nouveaux artefacts, et de nouveaux héros, parmi lesquels trois nouvelles légendes :
Adayu pour les enlightened. Adayu a le pouvoir de donner vie à ses rêves et vous permettra d’enrôler ou de détruire n’importe qui.
Sadranis pour le Void. Sadranis ne veut pas se contenter de bannir les monstres de Vigil, il est prêt à les poursuivre dans le néant pour les oblitérer définitivement.
Nairi pour les Lifebound. Nairi prône la paix et l’acquisition d’honneur par la communion avec la nature.

II – Le gameplay

Vous trouverez dans cette boîte un kit de départ pour deux joueurs (apprentis, milices, mystiques et infanteries lourdes + l’équivalent de 60 cristaux d’honneur). Pas de plateau de jeu, mais un livret de règle en couleur et 65 cartes pour la ligne centrale.

Comme toute extension, RotF apporte de nouvelles mécaniques à Ascension. On note ainsi :

Fate ou destin : lorsqu’une carte avec fate arrive dans la ligne centrale, elle déclenche un effet indiqué dans une boîte noire. Cet effet ne se déclenche qu’une fois lorsque la carte rejoint la ligne centrale. La carte se comporte ensuite comme n’importe quelle autre carte lorsqu’elle se trouve dans votre main. Les effets de destin affectent tous les joueurs de manière égale, mais peuvent bien sûr en privilégier un plus que d’autres (en permettant par exemple de bannir une carte de votre main ou de votre défausse lorsque vous n’avez pas encore de pile de défausse).

askara-of-fate
Ongoing trophy ou trophée permanent : les trophées sont une mécanique qui apparaîtra dans Storm of Souls mais que l’on trouve sur la carte de Samaël. Lorsque vous combattez Samaël, il rejoint votre plan de jeu à la manière d’un artefact et vous fait bénéficier d’un effet permanent. La mention Ongoing trophy n’apparaîtra que dans les rééditions.

L’intéraction avec le néant : il ne s’agit pas d’une mécanique à proprement parler, mais 3 cartes vous permettent d’interagir avec le néant, vous proposant de pouvoir y acheter des héros, des artefacts méchanas, ou d’y détruire des monstres. Cela vous permet de bannir les cartes pour vous les réserver pour plus tard si vous arrivez à contrôler la ligne centrale.

Les effets des cartes de cette extension complètent admirablement les cartes du jeu de base, soit en y apportant des héros équivalents, mais plus chers et en plus intéressants (Black Watch Elite coûte un de plus que Demon Slayer, apporte autant de points de combat, mais permet en plus de bannir une carte de sa main ou de sa défausse), soit en apportant des concepts inédits (interaction avec le néant). La plupart renforce les stratégies déjà présentes dans le jeu de base et permettent de meilleures synergies, et même une possibilité de combo infini difficile à mettre en place et que je vous laisserai trouver tout seul. Pour résumer :
– les enlightened vous permettent de mieux faire tourner votre deck en piochant et en bannissant toujours plus. L’interaction avec la ligne centrale se fait également plus forte (bannissement, acquisition gratuite)
– les void frappent toujours plus fort et vous récompensent pour l’épuration de votre deck, par exemple en vous offrant plus d’honneur lorsque vous bannissez
– les lifebound s’appellent encore plus les uns les autres, vous offrant de l’honneur lorsque vous en jouez plusieurs par tour, ou lorsque vous êtes capable de prédire la carte du dessus de votre deck
– les mechana tentent encore plus de mettre en place des combos instoppables en réduisant les coûts d’achat ou en transormant tous les artefacts en méchana
– les monstres, quant à eux, vous apportent également plus de récompenses, sous forme de runes, de destructions d’artefacts adverses, de vol d’honneur (!), ou de défausse. De quoi récompenser un deck orienté combat en lui permettant de contrôler et d’acquérir tout aussi bien qu’un deck orienté runes.

III – Pourquoi c’est bien (ou pas)

Pour :
– RotF est diversifié ! Si vous connaissez déjà Chronicles of the Godslayer par cœur et que vous êtes fatigués de revoir sans cesse les mêmes cartes, RotF vous apportera un peu de fraîcheur, de nouvelles interactions, de nouvelles combinaisons, et une nouvelle zone de jeu : le néant !
– RotF est festif ! Vous pouvez désormais inviter plus d’amis pour jouer jusqu’à six ! De quoi bien rigoler et pester devant la chance insolente de vos amis !
– RotF est combo friendly ! Non seulement vous allez pouvoir dérouler votre deck encore plus rapidement qu’avec la version de base, mais vous allez en plus pouvoir faire des tours monstrueux en enchaînant les lifebound, ou faire preuve de malice en bannissant les cartes que vous venez d’acquérir pour faire toujours plus d’honneur, ou rajouter +5 honneur à chaque monstre que vous combattez, voire même changer l’orientation de votre deck en commençant par votre main : “ah j’ai trop de combat dans ma main, tiens je vais bannir cette infanterie et l’échanger contre un mystique pour acquérir cette carte tant onéreuse et désirée !”. Fort !

Contre :
RotF est anglophone ! Eh oui, lui non plus n’a pas été traduit et est difficile à trouver en France.
– RotF est dessiné par Eric Sabee ! J’aime toujours autant les illustrations, mais si vous n’aimiez pas, vous n’aimerez pas.
– RotF est complexe ! Pas tant que ça, mais plus que le premier : plus de cartes, plus de mécaniques, plus de hasard, plus de choix, plus de possibilités, plus de zones à contrôler (le néant, votre deck, votre défausse, le destin)

IV – L’avis du Comboteur Fou

Return of the Fallen apporte son lot de nouvelles mécaniques pour permettre d’offrir un peu plus de complexité au jeu de base. De nouvelles stratégies sont possibles, de nouvelles zones de jeu accessibles, ainsi que de nouveaux types de deck. Les nouveaux effets permettent des combinaisons intéressantes, et qui peuvent vous mener vers la victoire de façon détournée et parfois inattendue (je pense à toi, Samaël !), l’identité des factions se fait un peu plus forte (Dandelion Witch qui vous encourage à jouer full Lifebound, ou Dartha’s Retreat, qui paraît faible mais peut être dévastatrice dans le bon deck). Le destin apporte un vent d’aléatoire bienvenu, et peut parfois changer la donne. Certains n’apprécieront pas, mais je trouve cet ajout très intéressant.

Bien sûr, de nouvelles cartes signifie de nouvelles capacités à appréhender, mais également repenser les capacités des cartes que vous connaissiez déjà, et qui interagiront de manière différente avec cet ajout. Pas toujours facile de savoir sur quoi se jeter dans les premiers tours de jeu, et j’ai perdu plus d’une partie en surestimant Hectic Scribe !

Pour conclure :

Le Comboteur adore Ascension: Return of the Fallen, et lui attribue la note de

7,5/10

 

Ascension est les images d’illustration de cet article sont la propriété de StoneBlade Entertainement.
Advertisements

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s